Projection à 6% pour 2016

24/12/2015
Projection à 6% pour 2016

Josée Ahéba Johnson

La 4e réunion du Conseil national du crédit (CNC) s’est déroulée jeudi à Lomé sous la présidence de la directrice de l’Economie, Josée Ahéba Johnson.

Les travaux ont porté sur l’examen de l’évolution de la situation économique, celle du système bancaire et financier ainsi que des institutions de micro finance.

Le Conseil a noté avec satisfaction la vigueur de l’économie nationale avec un taux de croissance estimé à 5,5% en 2015 et projeté à 6% en 2016 dans un contexte de faible progression du niveau général des prix et d’amélioration des indicateurs budgétaires.

Le CNC a souhaité que ces performances soient consolidées et renforcées, avec en particulier l’accélération de la mise en œuvre des réformes structurelles.

Au titre du système bancaire et financier, le Conseil a relevé que l’activité d’intermédiation des banques demeurait très dynamique avec un nombre d’établissement de crédit qui ne cesse de s’accroitre.

Sur un an les dépôts collectés par les banques ont progressé de 8% et les crédits de 17%, ce qui induit un taux d’intermédiation de 89%.

Au regard de ces évolutions, le taux de financement de l’économie a progressé de 3 points pour se situer aujourd’hui à 37%.

L’ensemble du secteur bancaire demeure rentable.

Le Conseil a cependant noté qu’en dépit de ces bonnes performances, les besoins en financement des entreprises n’était pas satisfait. Il a invité les banques à faire plus et mieux en faveur des PMI/PME.

Concernant les Systèmes financiers décentralisés, le Conseil a relevé que les dépôts ont progressé de 4% pour s’établir à 146 milliards, soit 12% des dépôts bancaires. Les crédits ont augmenté de 6% en un an pour ressortir à 116 milliards fin septembre 2015, soit 11% des concours bancaires.

Le CNC s’est déclaré préoccupé que le secteur de la micro finance qui continue d’enregistrer des difficultés liées à la dégradation continue du portefeuille de crédit.

A ce titre, il a demandé à la Banque centrale, à la structure ministérielle de suivi des institutions de micro finance et à l’Association professionnelle des institutions de micro finance du Togo, d’œuvrer davantage pour l’assainissement du secteur.

Enfin, le Conseil a félicité le gouvernement pour ses efforts visant à promouvoir la finance inclusive. Il a souligné le succès du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI) qui bénéficie à 700.000 personnes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF noue de nouvelles alliances

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) tente de se reconstruire après des années d’errance et de gestion calamiteuse.

Nouvelle alerte à la méningite

Santé

Depuis le 1er janvier, 201 cas de méningite ont été identifiés au Togo. Le bilan actuel est de 17 morts dans 17 districts sanitaires.

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé. 

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.