Quatre décennies au service du développement

17/11/2014
Quatre décennies au service du développement

Christian Adovelande

Créée en 1973, la BOAD (Banque ouest-africaine de développement), dont le siège est à Lomé, est l'institution commune de financement des huit Etats de l’UEMOA. Elle a pour mission de promouvoir le développement équilibré de ses membres et de favoriser l'intégration économique en Afrique de l’Ouest, en finançant des projets publics et privés dans divers secteurs: développement rural,  infrastructures, industrie, télécommunications, énergie, transports, hôtellerie, etc…

La Banque a comme actionnaires les 8 pays de ainsi que la France, l’Allemagne, la BEI, la BAD, la Belgique, l’Exim bank of India, le Maroc et la Chine.

En 41 ans d’activité, la Banque a accordé au Togo près de 458 milliards de Fcfa pour le financement de 91 projets publics et privés.

Le volume global des interventions dans les pays membres s’élève à 3110 milliards pour plus de 700 projets.

‘L’institution s’est attelée à remplir les missions que ses pères fondateurs lui ont fixées. Son empreinte est visible dans les 8 Etats membres et dans les domaines aussi divers que le développement agricole et rural, les télécommunications, les infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires, l’électricité et l’industrie’, a indiqué lundi Christian Adovelande, le président de la BOAD.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.