Recapitalisation du FAD

04/10/2013
Recapitalisation du FAD

Lors de la traditionnelle réunion des ministres des finances de la Zone franc jeudi à Paris, le ministre français de l’Economie et des Finances, Pierre MoscovicI a annoncé le maintien de la contribution française au Fonds africain de développement (FAD). Celle-ci s'élèvera à plus de 380 millions d’euros d’autorisations d’engagement sur trois ans. La France conserve son rang de quatrième donateur au FAD.

Le Fonds africain de développement appartient au Groupe de la banque africaine de développement (BAD), la principale institution multilatérale africaine de développement. La reconstitution des ressources du FAD intervient périodiquement pour lui donner les moyens d’atteindre les objectifs fixés, pour la période 2014-2016, par les pays donateurs.

‘Ce soutien est pleinement cohérent avec les orientations retenues par le Comité Interministériel de la Coopération Internationale et du Développement (CICID) qui, lors de sa réunion du 31 juillet dernier sous la présidence du Premier ministre, a renforcé la priorité donnée par la France à l’Afrique subsaharienne en matière d’aide au développement et de solidarité’, a indiqué M. Moscovici.

Le ministre a réaffirmé ainsi l'engagement de la France envers le continent africain, que manifestera également le Sommet de l’Elysée pour la Paix et la Sécurité les 6 et 7 décembre prochains.

La Zone franc compte 16 Etats membres, les 8 Étatpays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) : Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo, les 6 pays de la Communauté économique et monétaire des États de l'Afrique centrale (CEMAC) : Cameroun, République centrafricaine, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad, l’Union des Comores et la France.

Informations complémentaires

Communiqué du Trésor.pdf 215,52 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les voies vers l'émergence

Développement

Le Togo s’est doté d’un nouveau Plan national de développement (PND) en phase avec les objectifs de développement durable (ODD).

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Gestion externe des hôpitaux publics

Santé

Le Togo s’est lancé dans une politique de gestion externe des hôpitaux publics. L’objectif est de parvenir à meilleure qualité des soins.

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.