Redémarre a siphonné les caisses

03/09/2010
 Redémarre a siphonné les caisses

Les 50.000 épargnants qui avaient cru aux placements mirifiques du groupement Redémarre (212% d’intérêts par an !) seront-ils un jour remboursés ? Rien n’est moins sûr.
Cette structure qui opérait au Togo en toute illégalité a été suspendue au mois de juillet et son directeur écroué pour suspicion de vente pyramidale.
Que reste-il sur les comptes de la société ?
Le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor (photo), avance un chiffre de 5 milliards de Fcfa.
Cet argent devrait servir à rembourser les malheureux investisseurs, mais c’est largement insuffisant pour couvrir toutes les demandes.
Les actifs de Redémarre seront vendus, mais là aussi, il ne faut pas rêver ; la valeur commerciale est modeste.
« Il appartient aux responsables de Redémare de trouver les ressources pour le remboursement des adhérents. Il y a une commission qui a été mise en place pour évaluer les avoirs de la société, ses biens seront vendus et c’est tout le revenu qui sera remboursé aux adhérents » a indiqué vendredi le ministre.
En tout état de cause, l’Etat ne se substituera pas aux auteurs du schéma de Ponzi pour rembourser les épargnants.
« L’Etat n’a aucune responsabilité dans cette affaire ; la société opérait dans l’illégalité totale et nous nous devions d’arrêter ses activités, c’est le devoir du gouvernement de prendre des mesures préventives pour protéger les intérêts des populations », explique Adji Otèth Ayassor.
Comme Redémare, deux autres sociétés de placements, « Christex » et « Carus-Togo » ont été suspendues.
Le processus de remboursement concernera les adhérents des trois sociétés, affirme Otèth Ayassor.
Aux Etats-Unis, l’affaire Madoff avait défrayé la chronique en 2008 avec une fraude assez similaire.
Des milliards de dollars envolés dans un fonds spéculatif bidon, le responsable condamné à 150 ans de prison ferme et des épargnants qui n’ont rien pu récupérer.
Le gouvernement américain a toujours exclu tout remboursement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.