Redémarre : fin de la polémique

09/11/2010
Redémarre : fin de la polémique

A la suite de la lettre adressée par le ministre de l’Economie et des Finances à certaines banques togolaises pour leur demander une mainlevée sur les fonds appartenant au groupement d’intérêt économique Redémare, une polémique s’est développée dans la presse.
Le ministre de l’administration territoriale, Pascal Bodjona (photo), a souhaité y mettre un terme en apportant des précisions au micro de Kanal FM.
« La demande de mainlevée ne signifie pas que les fonds de Redémare devront être virés sur le compte de quelqu’un. Pour respecter le parallélisme des formes et en vue de permettre à la commission qui a travaillé sur l’affaire Redémare de procéder au remboursement des adhérents dans les conditions fixées par cette commission, il était tout à fait normal que le ministre des Finances adresse un courrier pour demander la mainlevée sur les comptes de manière à ce que les fonds soient disponibles et exigibles à tout moment. Cette mesure va être nécessairement confortée par une ordonnance du juge comme cela a été le cas au moment de la demande du gel des avoirs», a indiqué M. Bodjona.
Cette structure de placement a été fermé et son directeur général incarcéré à la suite de suspicions d’escroquerie. Redémarre proposait à ses clients - estimés à plus de 50.000 - des rendements de plus de 200%.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Parcours de fond avant les JO de Pyeongchang

Sport

Spécialiste du ski de fond, Mathilde Amivi Petitjean participera aux jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée sud sous les couleurs du Togo.

Sémassi talonné par trois autres équipes

Sport

A l’issue de la 11e journée du championnat de D1 jouée ce week-end, Sémassi conserve la tête du classement avec 23 points.

Aide du PNUD aux initiatives locales

Développement

100 millions de Fcfa ont été accordés ce vendredi par le PNUD à 6 associations actives dans le développement rural.

Lait infantile contaminé : prudence

Santé

L’affaire fait scandale en France, mais elle a aussi des répercussions au Togo.