Réussite impressionnante

14/12/2010
Réussite impressionnante

Le Togo vient de bénéficier d’un effacement de plus 80% de sa dette extérieure, soit 1,8 milliards de dollars, ont conjointement annoncé mardi à Washington le Fonds monétaire internationale (FMI) et la Banque mondiale (BM).

"De la réduction de 1,8 milliard de dollars du stock de la dette, 47% viendront des créanciers multilatéraux, 50% des créanciers du Club de Paris, et il est prévu que le reste viendra d'autres créanciers bilatéraux et commerciaux", ont précisé les deux institutions dans un communiqué.
"Le Togo peut maintenant prolonger sa réussite impressionnante en consacrant davantage de ses rares ressources à des priorités telles que ses besoins sociaux et la reconstruction de son infrastructure, plutôt que le service de la dette", s'est félicité le chef de mission du FMI pour le pays, Marshall Mills, cité dans le même communiqué.

Vendredi dernier, le FMI avait indiqué que le Togo avait atteint le point d’achèvement de l’initiative PPTE ouvrant ainsi la voie à l’annulation de la dette.
Cette décision est l’aboutissement d’une politique d’assainissement des finances publiques menée par les autorités depuis 5 ans.

Le communiqué du FMI et de la BM
Le Fonds monétaire international (FMI) et l’Association internationale de développement (IDA) de la Banque mondiale ont décidé que le Togo a atteint le point d’achèvement au titre de l’initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), ce qui aboutira à un allégement de la dette du Togo pouvant aller jusqu’à 1,8 milliard de dollars EU, soit une réduction de 82 % de la dette extérieure en valeur nominale1.
Les conseils d’administration des deux institutions2 ont convenu que le pays a mis en œuvre les mesures nécessaires («déclencheurs») pour atteindre le point d’achèvement, stade auquel l’allégement au titre de l’initiative PPTE devient irrévocable et le pays bénéficie de l’initiative d’allégement de la dette multilatérale (IADM). Les déclencheurs étaient les mesures suivantes : mise en œuvre satisfaisante du document de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP), maintien d’une politique macroéconomique saine dans le cadre d’un programme économique appuyé par le FMI, et progrès dans les domaines de la gestion des finances publiques, de la gouvernance, de la gestion de la dette et des secteurs sociaux.
Sur la réduction d’environ 1,8 milliard de dollars EU de l’encours de la dette, 47 % proviendront des créanciers multilatéraux, 50 % des créanciers membres du Club de Paris et le reste d’autres créanciers bilatéraux et commerciaux. L’allégement de dette de l’IDA, le fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres, atteindra 156 millions de dollars EU au titre de l’initiative PPTE et 564 millions de dollars EU au titre de l’IADM3. En conséquence de cet allégement de dette substantiel, le service de la dette ne représentera plus une lourde charge pour le Togo, qui pourra s’employer à redresser son économie en s’appuyant sur des finances publiques saines.
« Le fait que le Togo ait obtenu cet allégement de dette lui donne l’occasion de prendre un nouveau départ après les difficultés économiques de la crise intérieure. Nous félicitons le Togo pour ses progrès rapides dans la stabilisation économique et les réformes structurelles, qui lui ont permis non seulement d’être admis à bénéficier d’un allégement de dette, mais aussi de jeter les bases de son futur succès, a déclaré Marshall Mills, chef de mission du FMI pour le Togo. « Le Togo peut maintenant poursuivre sur sa lancée impressionnante en consacrant davantage de ses rares ressources à des priorités telles que les besoins sociaux et la remise en état des infrastructures, plutôt qu’au service de la dette. Il est tout aussi important de noter que la nette amélioration de la santé financière du pays constituera une base solide pour promouvoir son développement, en encourageant la croissance économique et l’investissement privé qui sont essentiels pour atteindre ses objectifs », a-t-il ajouté.
« Nous célébrons cette bonne nouvelle et nous félicitons le gouvernement togolais pour les efforts substantiels qu’il a déployés pour atteindre ce stade, mais nous l’engageons aussi à maintenir une politique budgétaire prudente et à améliorer la gestion de la dette », a déclaré Madani M. Tall, Directeur des opérations pour le Togo à la Banque mondiale. « Il est maintenant crucial que les ressources dégagées par cet allégement de dette soient pleinement consacrées au développement du pays, principalement dans les secteurs sociaux et dans des réformes propices à la croissance. J’engage donc les autorités à maintenir cet élan en utilisant l’allégement de dette pour réduire la pauvreté, ainsi que pour diversifier l’économie et en accroître la compétitivité. »
Le Togo devient le 31e pays à atteindre le point d’achèvement de l’initiative PPTE. Le point d’achèvement marque la fin du processus PPTE pour le Togo, qui a commencé en décembre 2008 lorsque les conseils du FMI et de la Banque mondiale ont convenu que le pays avait rempli les conditions requises pour atteindre le point de décision, stade auquel les pays commencent à recevoir un allégement de dette intérimaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.