Sama Essohamlom face aux juges

29/09/2010
Sama Essohamlom face aux juges

Les juges de la Chambre d’accusation de Lomé ont longuement entendu mercredi Sama Essohamlom (photo), le directeur général de Redémarre, une structure de placement pyramidal, fermée par les autorités.
L’audience s’est déroulée à huis clos.
Deux chefs d’accusation avaient été retenus contre M. Sama : fausse déclaration et tentative d’escroquerie.
Seule la tentative d’escroquerie est reproché à M. Sama, selon ses avocats.
Pour Me Kassa Traoré, «L’escroquerie ne peut exister que s’il y a des victimes. Or dans le cas espèce, personne n’a déposé plainte. Si les juges disent le droit, M. Sama sera libéré vendredi ».
Sama Essohamlom a manifesté son optimisme en déclarant brièvement à la sortie du Palais de justice que « son moral était très haut ».
Ce qui n’est certainement pas l’état d’esprit des milliers d’épargnants floués.
La Chambre d’accusation a mis l’affaire en délibéré. La décision sera rendue vendredi prochain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.