Success story

28/06/2011
Success story

Le nouveau siège d’Ecobank a été inauguré mardi à Lomé par le président Faure Gnassingbé, en présence d’Arnold Ekpe, le patron de la Banque et d’une centaine d’invités venus d’Afrique, d’Europe et des Etats-Unis. On notait la présence de l’ancien chef d’Etat nigérian, Olusegun Obassandjo.

Le complexe de quatre bâtiments, situé sur le Boulevard de la Marina face à l’océan, a été construit par l’entreprise chinoise Ceedi. 

Les collaborateurs de l’établissement devront cependant attendre encore quelques mois avant d’intégrer le nouveau siège car les travaux sont loin d’être terminés. Le revêtement extérieur en verre est achevé, mais l’aménagement intérieur démarre tout juste.

Au total, la banque, disposera de 42.000 m2 de bureaux intelligents.

C’est le Premier ministre Gilbert Houngbo qui a prononcé le discours inaugural rendant un hommage particulier à Koffi Gervais Djondo, l’un des fondateurs d’Ecobank.

Ecobank, dont le siège est au Togo, est une vraie success story.

Croissance démographique et préémergence économique créent une nouvelle donne pour les banques au sud du Sahara dont Ecobank a su tirer profit en se développant dans une trentaine de pays africains.

Le système bancaire africain est le plus rentable du monde. Une situation qui aiguise les appétits de nombreux établissements.

Voici le discours prononcé par le Premier ministre 

Mesdames, Messieurs, 

Je voudrais avant toute chose, au nom du peuple togolais et du Chef de l’Etat, m’acquitter d’un devoir civique, celui de  souhaiter à toutes les délégations, la cordiale et chaleureuse  bienvenue sur la terre hospitalière de nos aïeux. 

Inaugurer le siège social d'une entreprise, voire d'une multinationale, n'est plus en soi, dans le monde des affaires, une manifestation exceptionnelle. Et pourtant, quand il s'agit, comme ce jour, du siège social d'Ecobank Transnational Incorporated, de multiples motifs finissent par en faire un évènement original de haute portée symbolique.

En effet, Ecobank est aujourd'hui un modèle dans le paysage de l'architecture bancaire universelle, c'est-à-dire, une banque porteuse de croissance et qui a su progresser, année après année, en s'adaptant aux multiples contraintes de l'environnement africain et international. 

Voici un établissement qui est passé d'une position  modeste d’une banque sous régionale a celle d’une banque panafricaine avec un leitmotiv constant : appliquer des normes et des standards internationaux parmi les plus élevés, pour atteindre des performances exceptionnelles, pour le bonheur de ses nombreux clients, de ses actionnaires et partant celui de l’Afrique.

La cérémonie qui nous rassemble aujourd'hui, marque une étape importante dans les accomplissements d'Ecobank. Mais il sied de rappeler que cela n'a jamais été un acquis et qu'il a fallu des efforts, de la foi, du courage et beaucoup de travail pour y parvenir. 

En effet, dès que le projet d'Ecobank a été porté à la connaissance des Autorités Togolaises dans les années 80, il a tout de suite bénéficié de la bienveillance de celles-ci qui y ont vu «un rêve parfaitement réalisable ». ll faut dire que les porteurs de ce rêve étaient loin d'être des aventuriers car, celui qui a connu Chief Henry Fajemirokun, qui fut le Président de la Fédération des Chambres de Commerce d'Afrique de l'Ouest et un des initiateurs du projet, comprendra tout de suite que le jeu en valait la chandelle. 

Quand ensuite des porteurs d’idées comme Adeyemi LAWSON et Gervais DJONDO en ont fait les avocats et parcourent les Etats de la sous-région pour rechercher des soutiens, sensibiliser des dirigeants, mobiliser des opérateurs économiques privés, on comprend pourquoi Feu Président GNASSINGBE Eyadema a pris fait et cause pour ces hommes qui défendaient avant tout une certaine idée de l'Afrique: une Afrique décomplexée et fière, capable de transcender sa diversité et de trouver dans l'unité de ses fils, des solutions pour son développement. 

Ainsi, le Togo un des pays fondateurs de la CEDEAO, n'a pas hésité un seul instant à délivrer un accord de siège à Ecobank Transnational Incorporated pour faciliter son implantation, son exploitation et son essor à travers l’Afrique et le monde de la finance internationale. 

Excellence, 

Mesdames et Messieurs, 

C'est le lieu pour moi de m'arrêter un instant et de saluer la mémoire de ceux parmi ces illustres hommes qui nous ont hélas quittés. 

Je voudrais saluer avec déférence Monsieur Gervais DJONDO qui, malgré son âge respectable, nous donne chaque jour, de formidables leçons sur les schémas possibles pour rendre productives, les énormes possibilités du continent africain. 

Je voudrais également saluer tous les fondateurs qui se sont déplacés en grand nombre et qui peuvent légitimement être fiers aujourd'hui de ce qu'ils ont réalisé. A tous ceux-ci, je vous dis bravo et merci pour tout ce que vous avez fait et continuez de faire pour l'Afrique. 

Excellence Monsieur le Président de la République, 

Chers invités,

Pour obtenir ce joyau architectural, le groupe y a certainement mis du prix. Moins de trois ans seulement après la pose de la première pierre présidée par votre Excellence, Monsieur le Président de la République, et voilà… C'est une réussite architecturale qui s'intègre parfaitement dans le plan d'urbanisation du Grand Lomé et augure d'une capitale aux charmes retrouvés et résolument en marche vers la modernité. 

En effet, en plus d'être esthétiquement de belle facture et de contribuer à embellir la ville de Lomé, le Centre Panafricain Ecobank sera également un lieu de rencontres et de partage d'idées, un lieu de loisirs, un centre de décision et d'affaires, un lieu de savoir et d'apprentissage, un lieu de création d'emplois et de richesse. 

C'est le lieu de féliciter très sincèrement les artisans de ce chantier de toute beauté, venus de divers pays du continent associés à des bâtisseurs venus d'Asie, à des prestataires originaires d'Europe sans oublier les pourvoyeurs de services et les Petites et Moyennes Entreprises togolaises qui se sont tous employés à accomplir ce travail de qualité, à faire preuve de créativité et à tenir leurs engagements contractuels en donnant le meilleur d'eux-mêmes en vue de l'heureux aboutissement de ce projet d'Ecobank. La réalisation de ce chantier est une manifestation concrète de la mondialisation de la production et des échanges, une autre leçon que le parcours d'Ecobank nous permet de vivre et de comprendre.

C'est pour cette raison que je me permets d'inviter les autres institutions représentées au Togo à suivre ce bel exemple de citoyenneté d'Ecobank dans le cadre de la modernisation de leur outil de travail. C'est avec la contribution de tout un chacun que nous bâtirons le Togo. 

Je vous remercie. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.