Task force togolaise à Washington

07/05/2010
Task force togolaise à Washington

Le président Faure Gnassingbé, entré en fonction lundi dernier, veut axer son second mandat sur les questions économiques et de développement.
Et c’est justement la mission dévolue à l’importante délégation togolaise présente à Washington depuis jeudi.
Plusieurs ministres et une dizaine de collaborateurs pour des entretiens avec les dirigeants du Fonds monétaire internationale et de la Banque mondiale.
Vendredi, le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otteh Ayassor (photo), et son collègue des Enseignements primaire et secondaire, Sambiani Sankardja Laré, passent le grand oral devant les donateurs d’ « Initiative Fast Track » (Fonds catalytique, en Français).
Tous les pays à faible revenu qui démontrent un engagement sérieux envers l’enseignement primaire universel peuvent recevoir un appui provenant d’une trentaine de donateurs dont le Japon, l’Italie, la Belgique, la France, la Russie ou encore les Etats-Unis.
Le Togo est demandeur pour accompagner sa politique sectorielle de l’éducation.
Si les dirigeants togolais sont assez convaincants lors de leur présentation, 45 millions de dollars pourraient être alloués par Initiative Fast Track pour moderniser et développer ce secteur.
Le dossier a été minutieusement préparé à Lomé avec le concours des experts de l’AFD (l’Agence française de développement) et sera défendu personnellement par MM. Ayassor et Laré.
Jeudi, la délégation comprenant, notamment, le directeur de Cabinet du Premier ministre, les directrices du Budget et de l’Economie au ministère des Finances et des responsables du ministère de la Coopération, a rencontré Michel Wormser, le directeur des Opérations et de la Stratégie à la Banque mondiale.
Il s’agissait de faire le point sur les dernières actions à mener pour que le Togo parvienne au point d’achèvement de l’initiative PPTE.
La BM s’est déclarée satisfaite de la feuille de route suivie par le Togo et a renouvelé son soutien.
Dans la journée de vendredi, M. Ayassor s’entretiendra avec Marshall Mills qui suit le dossier togolais au FMI.
Les autorités souhaitent avoir les conseils de l’institution sur les « derniers déclencheurs » permettant de garantir le point d’achèvement.
Le Fonds effectuera sa dernière revue en novembre 2010 avant la décision de son Conseil d’administration.
En début de semaine prochaine, la mission togolaise aura des entretiens, toujours à Washington, avec la Société financière internationale (SFI) sur des financements en matière de télécommunication et des séances de travail avec Murilo Portugal, le directeur général adjoint du FMI, et Antoinette Sayeh, la directrice Afrique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.