« Tout ce que j’entends sur le Togo est positif »

02/06/2012
« Tout ce que j’entends sur le Togo est positif »

Les Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) se sont achevées samedi matin à Arusha (Tanzanie) sur une note d’espoir pour la croissance des économies africaines, en dépit des incertitudes qui pèsent sur la situation en zone euro et sur certains pays émergents.

Le ministre togolais de l’Economie est des Finances, Adji Otéth Ayassor, s’est voulu rassurant quant aux perspectives pour son pays dont la structure de l’économie n’est pas uniquement dépendante des exportations ; une situation qui peut être un handicap en période de récession mondiale.

Vendredi, M. Ayassor s’est longuement entretenu avec le président de la BAD, Donald Kaberuka (photo).

Ce dernier n’a pas tarit d’éloges sur les réformes entreprises au Togo. « Tant dans les instances internationales que dans les milieux financiers et au sein de la communauté d’affaires, il y a une réelle reconnaissance pour les efforts accomplis par le Togo depuis plusieurs années et pour les résultats obtenus », a confié le patron de la BAD.

M. Kaberuka a en particulier salué la « profonde mutation » opérée par le président Faure Gnassingbé en matière de gouvernance politique et économique et un excellent programme d’assainissement des finances publiques qui a porté ses fruits.

Une bonne gouvernance financière est un révélateur de la démocratie, a souligné le président de la BAD.

« On sent une vraie détermination de la part du chef de l’Etat à changer le pays », a-t-il dit. 

La BAD est donc très optimiste, même si elle relève un point noir, celui du climat des affaires qui doit être amélioré. A cet égard, le classement Doing Business est révélateur des problèmes rencontrés par le Togo en la matière.

Adji Otéth Ayassor

Donald Kaberuka devrait se rendre en août prochain à Lomé.

Au cours de la discussion, les deux hommes ont passé en revue les engagements de la BAD au Togo (financement de la route Atakpamé-Kara, prêt pour la construction d’une darse au port de Lomé, mise en place d’un système d’information sur l’eau, financement du tronçon routier rond-point du port-frontière du Bénin, Parci 2, projet d’appui aux réformes et à la gouvernance, etc…).

Lors de son séjour à Arusha,  Adji Otéth Ayassor, a également rencontré les responsables du Fond koweïtien. Une équipe se rendra au Togo en octobre pour les détails techniques concernant la rénovation de la route Kpalimé-Atakpamé (13 à 14 millions de dollars) dont le financement est acquis.

Il a enfin discuté avec les dirigeants du Fonds OPEC pour le développement international (OFID) de différents projets en faveur du Togo.

Engagements de la BAD au Togo

(Public et privé)

- Projet de réhabitation et modernisation de la route Aflao - Sanvee Condji

UAC 25,683,000

- Renforcement des capacités du ministère de la promotion de la femme

UAC 225,460

- Système intégré d'information sur l'eau

UAC 1,350.212

- Assistance technique et renforcement des capacités du ministère des travaux publics

UAC 605,522

- Réhabilitation du Corridor Lomé-Ouagadougou (prêt et don)

Section route Togo : UAC 114,930.000

Total de l’ouvrage : UAC249,440.000

- Financement de la darse au Port autonome de Lomé

UAC 53.000.000

- Financement de la capacité institutionnelle et renforcement des capacités

UAC 5.130.000

- Projet PARCI 2

UAC : 9.210.000

- Projet d’appui aux réformes et à la gouvernance

UAC : 20.000.000

- Prise de participation dans le Fonds Cauris (privé)

UAC : 4.370.444

1 UC (unité de compte) = +/- 1,61 US$

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.