Tout compte fait, le Togo fait des progrès

31/10/2013
Tout compte fait, le Togo fait des progrès

Le ministère de la Planification a rendu public jeudi les comptes nationaux du Togo sur la période 2001-2006. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de la 2e phase du projet d’appui Institutionnel (PAI) financé par l’Union Européenne. 

‘Pour relancer son économie, notre pays a besoin de disposer de statistiques nationales fiables et de qualité’, a indiqué Komlavi Quashie (photo), le Secrétaire général du ministère.

Ces données répondent à la problématique de l’élaboration des comptes nationaux.

Les comptes publiés ce jour s’articulent en 2 phases, la première d’évolution de 2001 à 2003, puis de ralentissement de 2003 à 2006.

Le conseiller de la Délégation de l’Union européenne à Lomé, Guido Carrara, a salué la volonté des autorités togolaises de rattraper le retard pris dans la publication des comptes et d’arriver à une publication régulière d'ici 2015. 

Une première publication des comptes nationaux était intervenue en 2012 et concernait les années 2007 et 2008

L’objectif de la Direction générale de la statistique et de la comptabilité nationale (DGSCN) est de parvenir à la publication des comptes chaque année.

Pour ce travail, le Togo bénéficie de l’assistance de l’Observatoire économique et statistique d'Afrique subsaharienne (Afristat) et du FMI.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.