Transfert d'argent : moins cher et plus rapide

09/11/2009
Transfert d'argent : moins cher et plus rapide

Le transfert d'argent instantané qui a fait le succès de sociétés comme Western Union ou Money Gram va connaître dans les mois qui viennent un profond bouleversement avec l'arrivée de nouveaux services plus innovants et moins coûteux pour le client. Une bonne nouvelle pour tous ceux - et ils sont très nombreux - qui envoient de l'argent au Togo.

C'est ainsi que Western Union a signé un accord avec le réseau de distribution de journaux Relais H pour envoyer de l'argent depuis l'un des très nombreux points de vente à travers toute la France. Des concurrents ont dans leurs cartons d'autres projets pour offrir des services équivalents depuis des supermarchés, des tabacs et même des stations service. Enfin, des opérateurs indépendants planchent sur un système de cartes prépayées achetées dans des commerces (sur le modèle des unités téléphoniques) avec un numéro de code envoyé par téléphone mobile au bénéficiaire lui permettant de percevoir les fonds immédiatement depuis un réseau de distribution qui sera implanté à Lomé et dans les grandes villes du pays.

Ce système pourrait être opérationnel mi-2010.

L'Afrique reçoit chaque année 40 milliards de dollars des émigres qui travaillent dans d'autres continent (rapport de l'International Fund for Agricultural Development (IFAD)). Un marché considérable.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.