Un budget résolument social

31/12/2013
Un budget résolument social

La loi de finances 2014 a été adoptée lundi soir par les députés. Le budget s’équilibre en dépenses et en recettes à 832,7 milliards Fcfa, soit une augmentation de 19,5% par rapport au précédent exercice.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor (photo), a indiqué que le budget cadrait parfaitement avec les ambitions du gouvernement inscrites dans la stratégie de croissance accélérée et de la promotion de l’emploi (SCAPE).

Le lancement imminent de l’Office togolais des recettes (OTR) et l’amendement apporté au code général des impôts vont dans le sens d’une modernisation du système de taxation et du soutien à l’investissement privé. L’amélioration des recettes fiscales vont permettre de soutenir les couches les plus défavorisées, a ajouté le ministre.

Le budget 2014 vise en priorité à l’amélioration de la croissance. Il prévoit de nouveaux investissements dans les infrastructures routières, la restauration des capacités de l’état à fournir les services de base tel que l’eau, l’éducation, la santé et l’assainissement.

Les ressources allouées à la SCAPE s’élèvent à 616,8 milliards, soit 74,3% du budget. Le solde sera consacré aux crédits globaux et à l’amortissement de la dette publique.

La loi de finances prend également en compte les revendications sociales. 28 milliards sont accordés après les doléances exprimées par les syndicats. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.

Renforcement des capacités militaires des pays membres

Cédéao

La 38e réunion ordinaire du Comité des chefs d’état major de la Cédéao s’est achevée mercredi à Lomé.

Un PC bon marché fabriqué au Togo

Tech & Web

Des déchets informatiques utilisés pour fabriquer un ordinateur. Voilà un cycle vertueux.

Exportateur et pollueur

Faits divers

Lors d’un contrôle effectué le 13 avril dernier au port de Sète, les douaniers se sont intéressés à deux semi-remorques en partance pour le Togo. Et là, surprise.