Un cas d’espèces

10/07/2011
Un cas d’espèces

Les banques 8 pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) vont mettre progressivement en place un système permettant à leurs clients de payer par carte et de bénéficier d’une réseau dense de distributeurs automatiques de billets (DAB). A Lomé, ceux-ci se comptent sur les doigts d’une main.

A l’origine de ce projet dénommé, «Money banking/Money Payement », Blaise Ahouantchédé (photo), directeur du GIM-Uemoa.

Republicoftogo.com : C’est une bonne initiative, mais elle arrive un peu tard par rapport à ce qui se fait dans le reste du monde

Blaise Ahouantchédé : Le projet remonte à plus de 12 ans en réalité. Sous l’impulsion des chefs d’Etat et des ministres de l’Economie et des Finances de l’Uemoa, la BECEAO (Banque centrale, ndlr) a souhaité moderniser les systèmes et moyens de paiements dont l’un des volets est justement la mise en place de la monétique.

La Banque centrale a décidé de la création du GIM-Uemoa chargé de concevoir et de développer tout ce dispositif.

Nous allons travailler avec les Banques pour proposer les produits et services innovants pour leurs clients. La carte GIM sera utilisable dans toutes les banques du Togo et de l’espace Uemoa.

Republicoftogo.com : Les clients pourront également payer leurs achats chez les commerçants ?

Blaise Ahouantchédé : Oui, nous allons installer des terminaux dans la zone Uemoa et développer fortement la présence de distributeurs automatiques de billets. Le GIM-Uemoa va également investir dans la banque mobile. A partir d’un portable, il sera possible d’accéder à son compte bancaire pour effectuer des achats ou payer des factures.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !