Un formidable instrument de croissance

15/11/2017
Un formidable instrument de croissance

De l'oxygène pour les PME

Les petites et moyennes entreprises (PME) ont un rôle clé pour la réduction de la pauvreté, la création d’emplois et l’accélération de la croissance.

Mais les PME ont aussi et surtout besoin d’un accès accru au crédit bancaire. Les petites et moyennes entreprises (98% des sociétés au Togo) sont confrontés à ce problème en dépit d’une légère amélioration ces dernières années. 

L'aide au développement des PME en Afrique reste très fragmentée avec plusieurs bailleurs de fonds et institutions financières de développement (IFD) qui mettent en œuvre  de nombreux programmes de manière non coordonnée. 

Une régionalisation du soutien et la mise en commun des ressources sont nécessaires pour éviter les doubles emplois et le manque d’efficacité.

C’est dans ce contexte que la Banque africaine de développement (BAD) a lancé il y a 5 ans le Fonds Africain de Garantie (FAG), un système de garantie, en adéquation avec le marché, qui vise à faciliter l'accès au financement pour les petites et moyennes entreprises africaines. Le Fonds bénéficie de l’appui financier de l’Espagne et du Danemark.

Depuis sa création, le FAG a été à l’origine de prêts accordés à un millier d’entreprises grâce à des garanties de l’ordre de 155 millions d’euros fournies à une quarantaine de banques.

Cette facilité a été présentée mercredi à Lomé aux opérateurs économiques par  Franck Adjagba, le directeur du Fonds de garantie des investissements en Afrique de l’Ouest (Gari) qui a rejoint le FAG.

‘Les services proposés par le Fonds permettent aux institutions financières de développer leurs activités de financement des PME, ce qui non seulement fait baisser les coûts de transaction de manière significative, mais augmente le retour sur investissement', explique-t-il.

Reste maintenant aux entreprises togolaises à utiliser au mieux cet outil de développement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.