Une ère de croissance et de développement

14/01/2014
Une ère de croissance et de développement

14 millions de dollars viennent d’être accordés au Togo par la Banque mondiale au titre du 6e appui budgétaire. Un montant qui représente 1/3 des montants alloués annuellement.

Ce financement intervient à la suite de l’approbation par le Conseil d’administration du Groupe de la Banque mondiale, en fin d’année, d’un prêt concessionnel dénommé ‘Crédit pour la croissance économique et la gouvernance’ (CCEG-6).

Il est destiné à favoriser la transparence dans la gestion des finances publiques, à promouvoir la gouvernance économique et à fortifier les fondements de la croissance.

‘Cet appui vise à appuyer la gestion des finances publiques et les réformes structurelles dans les secteurs clé de l’économie nationale, comme l’agriculture (filière coton), l’énergie, les mines, les télécommunications et le secteur bancaire’, a indiqué mardi le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayasor lors de la cérémonie de signature.

Ce nouvel engagement de la BM témoigne de la confiance de l’institution dans la capacité du gouvernement togolais à mener à bien la politique de réformes, a souligné pour sa part Hervé Assah, le représentant de la Banque au Togo. ‘Le Togo est en train de sortir de sa phase de reconstruction pour entrer dans l’ère de la croissance du développement’ a-t-il-ajouté.

Photo : Adji Otéth Ayasor (G) et Hervé Assah, représentant résidant de la Banque mondiale au Togo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Nomination des nouveaux commissaires

Cédéao

Lomé a accueilli pendant deux jours la 18e session extraordinaire du conseil des ministres de la Cédéao.