13 janvier : l’apaisement

13/01/2014
13 janvier : l’apaisement

Faure Gnassingbé vient de faire un nouveau geste en faveur de la réconciliation nationale en annonçant que ‘’ Cette année, les manifestations et les commémorations officielles marquant habituellement le 13 janvier n'auront pas lieu.’’

On sait que cette célébration du 13 janvier a été depuis son instauration une cause de fracture dans la population parce qu’elle paraissait sacraliser les circonstances de la mort tragique de Sylvanus Olympio.

Désormais "cette date sera une journée, placée sous le signe du recueillement’’. En effet, dans le cadre de la consolidation de la réconciliation et de l'apaisement, des réflexions sont en cours en vue d'instituer une journée nationale de réconciliation.

La célébration chaque année de cette journée permettra aux Togolais de renouveler leur engagement à vivre ensemble dans la paix, la compréhension mutuelle et la cohésion.

Ainsi, par petites  touches, le Président du Togo efface les signes d’affrontement et les remplace par des gestes de réconciliation et d’apaisement.

Cette politique n’est pas toujours comprise.

Les partisans de l’ordre ancien y voient un reniement.

Les extrémistes n’y perçoivent que de la poudre aux yeux.

Mais le peuple ne s’y trompe pas : grâce à l’action déterminée de son Président, la nation togolaise est en voie de construire un solide socle unitaire dépassant les clivages anciens.

Cette politique d’apaisement mérite d’être poursuivie.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.