Apaiser les élections présidentielles

27/09/2016
Apaiser les élections présidentielles

Le président Ali Bongo

La récente élection présidentielle au Gabon, illustre une fois de plus les difficultés de réaliser un scrutin apaisé. L’enjeu de l‘élection est tel que la fièvre monte et produit des violences incontrôlées.

L’information est donnée par les réseaux sociaux qui sont souvent manipulés et qui diffusent  des fausses nouvelles. 

En l’espèce, l’élection s’est déroulée sous une contestation de l’identité du candidat sortant Ali Bongo. 

Celui-ci n'aurait pas été le fils de son père et ne remplirait pas la condition de nationalité d’origine exigée par la constitution. Cette imputation était le principal argument de campagne des adversaires du président sortant et elle a naturellement pesé sur la consultation. 

Ce n’est qu’après le vote que des témoignages décisifs ont permis d’établir que Ali Bongo était bien le fils de son père. 

Appartenance à un clan familial 

Ce qui est d’autant plus piquant dans l’affaire est que ceux là mêmes qui invoquaient la dissimulation de la filiation  réelle du président sortant lui reprochaient en même temps de façon contradictoire son appartenance à un clan familial.

Une élection présidentielle ne peut pas se dérouler de façon apaisée si ses protagonistes  sèment les graines de la violence et diffusent ds fausses nouvelles. Il faut donc exiger que le débat politique  se  déroule dans la sincérité et l’ouverture.

Mais l’enjeu de l'élection présidentielle est si important que la fièvre électorale est  élevée. Le vote tourne à une confrontation des groupes ethniques .et renforce  les tensions sociales.

Il convient de réfléchir à des modes de désignation des: élus plus  consensuels  et qui laissent une place à une représentation diversifiée des groupes sociaux

Il faut remplacer des élections qui hachent la Nation par des élections qui assurent une bonne représentation de la diversité de  la société

Koffi SOUZA

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.