Automne à New York

24/09/2012
Automne à New York

Comme à l’habitude en ce mois de septembre, les leaders du monde entier convergent vers New-York pour la session de l’assemblée générale  de l’ONU. La situation internationale n’est guère encourageante avec l’expansion d’Al QUAIDA au Sahara, les négociations qui achoppent sur le nucléaire iranien, les révoltes du fondamentalisme religieux et les conflits territoriaux en Asie.

Mais c’est la crise syrienne qui émerge  de tout ce tumulte ;il est évident que chacun va s’exprimer sur ce sujet même si l’on sait qu’en dehors des questions humanitaires, il sera difficile de trouver un consensus car Chine et Russie maintiennent le principe de non interventions dans les affaires intérieures d’un Etat .

Quant au géant américain, engagé dans la compétition présidentielle, il ressent douloureusement la tragédie de Benghazi . Les lendemains des printemps arabes donnent à réfléchir.

C’est dire que les 193 membres de l’ONU, dont le Togo, qui vont plancher sur le règne de la loi ne vont pas tous partager la même opinion. Pour le monde occidental, le principe de légalité suppose le respect des droits de l’homme, l’indépendance de la justice et un accès égal aux tribunaux.

Cette conception est loin d’être universellement partagée.

Koffi Souza

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.