Bannir la violence

24/03/2014
Bannir la violence

Dans un Etat de droit il existe des principes qui régissent les rapports entre les acteurs politiques :le débat doit remplacer le combat, l'échange des idées doit se substituer à la lutte physique.

Le Togo doit refermer définitivement la page sombre des violences et laisser se dérouler librement le dialogue démocratique.

Ne pas minimiser l'incident

− Koffi Souza

C'est pourquoi il ne faut pas minimiser l'incident dont a été victime Nicolas Lawson le 13 mars 2014. Celui-ci a été agressé à la suite d'une émission qu’il venait d’animer sur les antennes de la radio Kanal Fm. A sa sortie, des jeunes se prétendant mandatés par l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) se sont attaqués à lui parce qu’il avait critiqué Jean-Pierre Fabre. Sans l’intervention de la police et du personnel de la radio, le pire aurait pu arriver.

Dans les mêmes conditions, un directeur de journal a été la victime de graves menaces en raison de l'expression de ses opinions.

Il faut appliquer la rigueur implacable de la loi à tous ceux qui faute de pouvoir convaincre les électeurs cherchent à les contraindre.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).