Compétence universelle

01/06/2009
Compétence universelle

La communauté internationale s'est émue de la présence au sommet de la Cen-Sad à  Tripoli du président soudanais Omar El Béchir pourtant visé par un mandat d'arrêt international. Cette présence n'a pourtant pas gêné les nombreuses délégations africaines qui participaient  à cette importante réunion. Cela ne veut pas dire qu'elles soutiennent les crimes contre l'humanité ou autres détournements. Mais, les Africains en ont assez d'être les victimes d'une chasse aux sorcières unilatérale. A en croire les médias occidentaux, il n'y aurait de Chefs d'État criminels ou possesseurs de biens mal acquis qu'en Afrique et eux seuls mériteraient d'être indexés et stigmatisés.

A l'évidence, ce n'est pas le cas. Il est donc normal que l'opinion africaine s'indigne de ces mises en cause sélectives. Une simple observation à ce propos. Un des États les plus prompts à défendre une prétendue compétence universelle pour juger les dirigeants africains est la Belgique. Or cet État, si avide à s'occuper des affaires qui ne le concernent pas, se révèle incapable de régler les problèmes internes qui opposent ses communautés wallonne et flamande. 

Que les prétendus vertueux balayent donc en priorité devant leurs portes!

 

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Business angels au chevet des start-up togolaises

Tech & Web

Belle opportunité pour les startups togolaises en quête de financement. Une plateforme leur permet de rechercher des investisseurs.

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.

CAN 2017 : près d'un milliard a été levé

Sport

Le comité de mobilisation des fonds pour la participation des Eperviers à la dernière Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) a publié mercredi ses comptes.

Brassage des cultures

Culture

Une ‘Caravane littéraire’ est organisée du 26 février au 4 mars. Elle se rendra dans 5 villes du Togo, du nord au sud. Un évènement culturel attendu.