Crise en Côte d’Ivoire

12/12/2010
Crise en Côte d’Ivoire

A la veille des élections en Côte d'Ivoire, chacun retenait son souffle en espérant voir ce grand pays africain retrouver le calme, la sérénité et l'unité. Les espoirs auront été déçus. Le pays se retrouve aujourd'hui avec deux personnalités se proclamant chefs d'Etat et deux gouvernements. Le feu couve sous la cendre et les fiers à bras de chaque camp montrent les dents.
Cette élection présidentielle n'était pas , en effet, une élection comme les autres. Laurent Gbagbo était en effet le seul Chef d'Etat au monde investi par une résolution des Nations Unies. Son mandat avait en effet expiré depuis cinq ans et il ne devait son maintien au pouvoir qu'à des résolutions successives du Conseil de Sécurité des Nations Unies. C'est sans doute une erreur que d'avoir permis ces prolongations excessives qui ont pu donner l'illusion au camp Gbagbo d'une situation de maintien au pouvoir indéfinie.
Il faut à présent réparer les pots cassés et amener chacun à respecter les résultats des élections. Pour cela, l'ONU qui a organisé le scrutin doit soumettre ses chiffres à une expertise transparente et contradictoire.
Il faudra ensuite apaiser le perdant en lui garantissant une après présidence paisible et inciter le gagnant à la tolérance pour que l'unité déchirée de la Côte d'Ivoire cède la place à une texture unitaire.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.