Crise ivoirienne et économie ouest-africaine

21/03/2011
Crise ivoirienne et économie ouest-africaine

La crise ivoirienne réagit sur l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et sur l’ensemble de la region.
Il existe des facteurs positifs dans l’économie ouest-africaine : un regain de l’activité économique en Guinée- Bissau et au Togo, un taux moyen d’inflation modéré dans l’ensemble des pays de l’UEMOA malgré une légère poussée au deuxième semestre 2010, l’activité économique de l’ensemble de la zone devait continuer de progresser pour atteindre près de 41⁄2 % en 2011. Mais tous ces facteurs peuvent être remis en cause par une persistance de la crise ivoirienne.  
Le système bancaire ivoirien est quasiment bloqué. Depuis décembre 2010, pour garantir la solvabilité du secteur bancaire de l’UEMOA, la BCEAO a prorogé l’échéance des titres publics ivoiriens arrivant à terme, qui sont détenus essentiellement par des banques de l’UEMOA.
On estime qu’une chute de la production en Côte d’Ivoire comme celle qui s’est produite en 2000 et 2002 pourrait faire passer la croissance moyenne de la région en dessous de 3 %. Il en résulterait une baisse du revenu par habitant et une augmentation de la pauvreté en Côte d’Ivoire, voire dans toute la région. Il existe également un risque  de  hausse des prix des denrées alimentaires et carburants. A terme c’est le système même du franc CFA qui serait mis en cause.
Les pays africains sont interdépendants et quand la Côte d’Ivoire tousse, c’est toute l’Afrique qui risque d’être atteinte par la contagion,

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.