Débat productif et consensuel

09/09/2017
Débat productif et consensuel

Le Togo ne peut se payer le luxe d'un sur-place économique

Après les manifestations, l’heure est à l’élaboration d’un projet de loi destiné à modifier la constitution et en particulier les articles relatifs au mandat présidentiel et au mode de scrutin.

Le texte présenté mardi et approuvé en conseil des ministres n’est qu’un avant-projet. Le gouvernement devra recevoir très rapidement le projet qui sera soumis à l’Assemblée nationale.

Les députés réunis en session ordinaire ou extraordinaire devront examiner le projet, apporter des amendements et le voter avant validation par la Cour constitutionnelle.

Comme l’a rappelé vendredi le ministre de la Fonction publique Gilbert Bawara, UNIR (majorité présidentielle) ne dispose pas à lui tout seul de la majorité qualifiée requise. Il devra donc s’appuyer sur d’autres formations parlementaires issues de l’opposition ou indépendantes (ANC, Arc en ciel, UFC).

Les débats devront être productifs et consensuels pour parvenir à une nouvelle mouture acceptable par tous.

Le Togo doit aussi poursuivre sa marche vers le développement 

Comme le souligne un expert constitutionnel, les modifications ne doivent pas être conçues en fonction des intérêt d’un seul homme, mais de ceux d’un pays et de son avenir. C’est d’ailleurs la démarche du gouvernement.

Encore faut-il que cet édifice ne soit pas remis en cause par des manifestations incessantes ou des actes de violence. 

Si des réformes constitutionnelles s’imposent, il ne faut pas oublier que le Togo a aussi d’autres priorités très immédiates comme la relance de l’économie, les investissements dans les équipements sociaux, la création d’emplois ou l’amélioration du système éducatif. Autant de priorités auxquelles s’attellent les pouvoirs publics.

Il ne faudrait pas que les conflits politiques paralysent le Togo dont la population a gardé un goût amer des évènements des années 90.  

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Un festival qui a de la tenue

Culture

Le FIMO228, le Festival international de la mode au Togo, aura lieu du 20 au 25 février à Lomé, a indiqué mercredi son concepteur Jacques Logoh.

La rougeole est encore très présente au Togo

Santé

Une nouvelle campagne de vaccination contre la rougeole, destinée aux enfants de 6 mois à 14 ans, se déroulera du 12 au 18 février au plan national.

Valoriser les oeuvres des créateurs togolais

Culture

L’ambassadeur du Togo à Paris, Calixte Batossie Madjoulba, a réuni mardi soir plusieurs centaines d’invités pour le vernissage de l’exposition ‘Art’borescence’.