Débat productif et consensuel

09/09/2017
Débat productif et consensuel

Le Togo ne peut se payer le luxe d'un sur-place économique

Après les manifestations, l’heure est à l’élaboration d’un projet de loi destiné à modifier la constitution et en particulier les articles relatifs au mandat présidentiel et au mode de scrutin.

Le texte présenté mardi et approuvé en conseil des ministres n’est qu’un avant-projet. Le gouvernement devra recevoir très rapidement le projet qui sera soumis à l’Assemblée nationale.

Les députés réunis en session ordinaire ou extraordinaire devront examiner le projet, apporter des amendements et le voter avant validation par la Cour constitutionnelle.

Comme l’a rappelé vendredi le ministre de la Fonction publique Gilbert Bawara, UNIR (majorité présidentielle) ne dispose pas à lui tout seul de la majorité qualifiée requise. Il devra donc s’appuyer sur d’autres formations parlementaires issues de l’opposition ou indépendantes (ANC, Arc en ciel, UFC).

Les débats devront être productifs et consensuels pour parvenir à une nouvelle mouture acceptable par tous.

Le Togo doit aussi poursuivre sa marche vers le développement 

Comme le souligne un expert constitutionnel, les modifications ne doivent pas être conçues en fonction des intérêt d’un seul homme, mais de ceux d’un pays et de son avenir. C’est d’ailleurs la démarche du gouvernement.

Encore faut-il que cet édifice ne soit pas remis en cause par des manifestations incessantes ou des actes de violence. 

Si des réformes constitutionnelles s’imposent, il ne faut pas oublier que le Togo a aussi d’autres priorités très immédiates comme la relance de l’économie, les investissements dans les équipements sociaux, la création d’emplois ou l’amélioration du système éducatif. Autant de priorités auxquelles s’attellent les pouvoirs publics.

Il ne faudrait pas que les conflits politiques paralysent le Togo dont la population a gardé un goût amer des évènements des années 90.  

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.