Démocratie apaisée

24/02/2009
Démocratie apaisée

Reçus par le Président de la République, les partis politiques se sont félicités de cette audience et ont appelé  au développement d'une démocratie apaisée au Togo. Une démocratie apaisée est un régime dans lequel les problèmes se règlent dans le cadre des institutions et non par l'obstruction et la violence. Elle suppose donc le respect pour les institutions : le président de la république, l'assemblée, la justice. Le Togo dispose d'institutions légitimes et c'est donc dans le cadre des institutions que doivent se régler les éventuels conflits.

Une démocratie apaisée repose sur la loi de la majorité mais aussi sur le strict respect des droits de l'opposition. Dans une démocratie personne  ne doit se sentir exclu. Il faut, tout à la fois, pourchasser l'absolutisme de la majorité et l'arrogance de l'opposition.Dans une démocratie apaisée, les conflits se règlent dans le cadre de la loi. C'est la règle de droit qui discipline l'usage de la force. L'Etat a le monopole du recours à la force mais celle-ci doit être utilisée avec mesure et de façon strictement proportionnée  aux circonstances.

Une démocratie apaisée repose aussi sur une morale : faire prévaloir à tout moment l'intérêt général sur les intérêts particuliers, le bien commun sur les égoïsmes catégoriels.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation.