Dialogue occlusif

25/05/2013
Dialogue occlusif

La démocratie repose sur la libre discussion des acteurs politiques. Elle dispose de cadres de dialogue institutionnels comme les parlements.

Mais, selon les nécessités, d’autres instances de dialogues peuvent être crées comme par exemple un dialogue entre le gouvernement et les syndicats.

Pour diminuer les tensions sociales, il est apparu opportun d’ouvrir le dialogue à toutes les forces politiques même à celles qui ne  sont pas représentées au Parlement et à toutes les organisations représentatives de la société civile.

Pour marquer cette extension du dialogue, on parle dorénavant de dialogue inclusif. Le terme a été institutionnalisé à l’occasion d’une crise tchadienne. A l’époque, le Tchad traversait une crise politique aigue occasionnée par le raid de la coalition des mouvements politico-militaires sur N’Djamena en février 2008. Lors d’une concertation inter-tchadienne en mars 2008 à Paris dont l’objectif était de définir le concept du dialogue inclusif, les participants avaient décidé de la création de la Commission Indépendante pour le Dialogue Inclusif (CIDI). Elle s’était donnée pour mandat d’apporter une modeste contribution à la résolution de la crise politique tchadienne en oeuvrant au rassemblement des tchadiens pour arriver à un dialogue politique susceptible d’ouvrir les voies vers une paix définitive au Tchad.

Les demandes de dialogue inclusif ont fleuri au Togo et ont donné lieu à de multiples confrontations à l’occasion de la préparation des élections législatives de 2013. La demande de dialogue inclusif de l’opposition extraparlementaire est devenue pressante. Celle-ci voudrait, avant même les élections, que s’ouvre un dialogue inclusif dont elle tiendrait la clé. Elle subordonne en effet sa participation à une quantité de préalables. Elle souhaite notamment un accord sur des réformes institutionnelles.

Faute de satisfaire ses diktats, elle menace de ne pas participer aux élections.

Là il ne s’agit plus de dialogue inclusif mais de dialogue occlusif, une façon de couper la route à toute négociation.

Le dialogue occlusif est un dialogue mort né, une fermeture là où le dialogue inclusif est une ouverture.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le rendez-vous annuel des développeurs togolais

Tech & Web

GDG-Lomé organise les 2 et 3 décembre prochains le ‘DevFest’, le rendez-vous annuel des communautés locales de développeurs en collaboration avec Google.

Spectaculaire progression du Togo

Développement

Le Togo enregistre une très forte progression en matière de développement humain, selon l'index Mo Ibrahim publié lundi.

Approches innovantes et méthodiques

Développement

Les bénéficiaires de projets de développement initiés par le PNUD ne sont pas assez impliqués dans leur réalisation.

Tony Blair auprès du monde rural

Coopération

Tony Blair a séjourné à Lomé le 17 novembre pour la troisième fois depuis le début de l’année.