Diplomatie des voeux

19/12/2013
Diplomatie des voeux

La cérémonie de présentation des vœux par le corps diplomatique au chef de l’Etat n’est pas un simple usage protocolaire. Elle est l’occasion pour les pays étrangers d’exprimer leur opinion sur la situation au Togo et pour le Président de la république d’éclairer la   communauté internationale sur les actions qu’il entend  promouvoir en 2014.

Cette année il revenait au doyen  du corps diplomatique l’ambassadeur  d’Allemagne Joseph Weiss de s’exprimer au nom de ses collègues.

Le doyen s’est félicité du rôle majeur joué par le Togo sur la scène internationale notamment par sa participation active au Conseil de sécurité.

Cela témoigne, selon M. Weiss, de la volonté - et de la capacité - du Togo de prendre ses responsabilités dans l'intérêt de la paix dans le monde et dans la région.

Sur le plan intérieur, l’ambassadeur s’est félicité de la bonne tenue des élections législatives pacifiques de juillet 2013.

Il a souhaité que les projets de réformes présentées par le Premier ministre lors de son discours de politique générale avancent rapidement.

Pour atteindre ces objectifs, M. Weiss a recommandé l’instauration d’un climat apaisé et serein.

'Vous avez tout pour réussir dans un monde qui devient de plus en plus compétitif. Beaucoup de difficultés qui compliquent la situation dans d'autres pays n'existent pas ici. Maintenant, il s'agit de gérer les problèmes politiques et socio-économiques dans l'esprit de tolérance, de confiance, de compréhension mutuelle et de fraternité', a déclaré en conclusion l’ambassadeur allemand, précisant que le corps diplomatique ferait tout son possible pour accompagner le Togo dans cette démarche.

Dans un brillant discours, le président Faure Gnassingbé a répondu aux attentes de la communauté internationale.

Faure  Gnassingbé a insisté tout d’abord sur la progression de l’Etat de droit au Togo marquée notamment par l’organisation d’élections législatives transparentes et consensuelles. Mais il a insisté sur le fait que le renforcement de la charpente politique ne trouve son vrai sens que lorsqu’il participe de la promotion d’un développement durable, synonyme de mieux-être des populations. Toute l’action de l’Etat doit converger vers cet objectif sans ignorer que  défis sont encore nombreux dans la recherche des éléments constitutifs d’une prospérité durable pour tous. 

Le Président togolais a remarqué à juste raison que trop souvent encore, les progrès économiques enregistrés se trouvent fragilisés par les situations de conflits persistant à travers le continent transformé en foyer de tensions.

Le Togo qui  achève un mandat de deux années au Conseil de sécurité des Nations unies participe activement à la recherche de  solutions

Mais toute l’Afrique doit se mobiliser dans cette direction.

« Nous avons plus que jamais besoin de cette mutualisation élargie dans la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et les mouvements armés, sous les différents masques qu’ils peuvent arborer d’un pays à l’autre ou d’une région de l’Afrique à une autre 

Pour terminer, le président togolais a lancé un vibrant appel à une action dynamique et unitaire de la communauté internationale pour  la construction d’une société apaisée.

Le chœur à deux voix du  Togo et des ambassadeurs se termine ainsi sur une note de grand espoir.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.