Echange de lettres

03/03/2014
Echange de lettres

La modification des institutions relève de l’Assemblée

Le président de l’ANC Jean-Pierre Fabre a provisoirement délaissé les quolibets et les insultes dont il gratifie habituellement le président de la République pour lui adresser une lettre par laquelle il lui demande l’ouverture du dialogue en vue d’entamer les réformes constitutionnelles et institutionnelles avant les élections locales. Le président de la république lui a répondu avec une grande courtoisie

« Comme vous le savez, la consolidation de la démocratie dans notre pays exige que chaque institution joue pleinement son rôle. Le peuple togolais a aujourd’hui l’avantage de disposer d’une Assemblée nationale où les principaux courants politiques sont représentés. Elle offre ainsi le cadre le plus indiqué pour débattre utilement des réformes envisagées, conformément à l’esprit de l’Accord politique global." Plusieurs éléments se dégagent de cette missive.

Le premier est un rappel aux règles institutionnelles. La modification des institutions relève de l’Assemblée à une majorité qualifiée. Celle-ci vient d’être élue dans des conditions incontestables. C’est donc dans son sein que doivent se nouer dialogue et concertation. Ceci sonne comme un rappel à l’ordre aux marcheurs de la plage. On ne peut pas à la fois demander des réformes institutionnelles et ne pas respecter les institutions existantes.

Le second élément est très positif. S’il demande le respect du rôle de l’Assemblée, le chef de l’Etat accepte le principe d’un débat sur les réformes institutionnelles. Toutes les tendances politiques étant représentées à l’Assemblée les échanges seront ainsi ouverts et constructifs. Il reviendra à chacun de faire preuve d’un= grand sens de compromis pour dégager un consensus dans les  termes exigés par la Constitution pour les réformes institutionnelles.

Ainsi, le Président du Togo n’a pas fermé la porte aux réformes, il a instruit le Premier ministre pour l’ouverture des discussions au sein de l’Assemblée sur les dites réformes.

 

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Il faut frapper les fumeurs au portefeuille

Santé

La fiscalité sur le tabac n'est pas dissuasive. Il faut augmenter les taxes et lutter face à une contrebande en plein essor.

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.