Elections : le démarrage

07/03/2013
Elections : le démarrage

Après divers retards dus à la poursuite des dialogues, le processus devant conduire aux élections législatives est définitivement lancé au Togo.

On peut certes regretter qu’une préparation aussi inéluctable – puisque la durée du mandat des députés est prévue par la Constitution - ait été différée. Mais, d’un autre côté, si ce retard a permis d’arriver à un plus grand consensus politique, le temps n’a pas été perdu pour rien à condition que rien à présent ne vienne entraver la marche vers le vote.

Une opération essentielle va débuter dans les  jours prochains. Sous l‘impulsion de la Céni et de sa présidente la ministre Aguiga et avec  le concours actif du gouvernement, va s’opérer le recensement électoral.

Il est essentiel que tous les électeurs et électrices en âge de voter s’inscrivent et obtiennent dans les meilleures conditions leurs cartes.

Dans un objectif de transparence et de plus grande démocratie, c’est un nouveau processus complet de recensement qui va se dérouler sur tout le territoire. L’ensemble des acteurs politiques et sociaux  et les medias doivent sensibiliser les populations pour  qu’elles participent le plus largement possible à cette opération.

Il en va de la crédibilité de la démocratie togolaise.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.