Elire vaut mieux que reporter

14/03/2011
Elire vaut mieux que reporter

Après deux reports, l’élection présidentielle béninoise s’est tenue ce dimanche malgré les demandes de l’opposition qui souhaitait un nouveau report. C’est la règle dans tous les Etats africains. Au nom du perfectionnisme électoral, à la veille des élections, des mouvements politiques demandent le report.
Les raisons invoquées sont toujours les mêmes : électeurs potentiels non inscrits sur les listes, inscriptions frauduleuses de mineurs ou d’étrangers, omissions ou inscriptions illégales à caractère ethnique ou régionaliste.  Il est vrai qu’il ne faut tolérer aucun laxisme dans l’établissement des listes et que leur confection honnête est une condition de la transparence du scrutin.
Mais il est aussi établi que la perfection ne pourra s’établir que progressivement. Voila vingt ans l’état civil était embryonnaire et les conditions d’attribution de la nationalité peu précises. Les mouvements importants de population rendent  encore plus complexe la fixation de la  liste.
Dans ces conditions, aucun report ne permettra d’atteindre la perfection et mieux vaut une élection imparfaite qui se tient dans les délais constitutionnels que pas d’élections du tout.
Le cas de la Côte d’Ivoire est là pour nous montrer que cinq ans de reports ont aggravé le problème au lieu de le résoudre. Le report n’est souvent qu’une fuite en avant.
Elire vaut mieux que reporter.
Koffi  Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.