Eradiquer la prise d’otages

28/02/2011
Eradiquer la prise d’otages

L'otage togolais Alex Kodjo Ahonado (photo) qui avait été enlevé par Aqmi le 16 septembre 2010 à Arlit avec cinq Français et un Malgache, a été enfin libéré vendredi dernier.
Dés qu'il avait appris la nouvelle de l'enlèvement le président Faure Gnassingbé avait lancé une véritable mobilisation nationale pour obtenir cette libération. Il a reçu et apporté tout son soutien à la famille de l'otage. Il a fédéré les bonnes volontés nationales et internationales, publiquement et discrètement. L'appui de deux puissances amies, la France et le Niger a été également essentiel. Enfin le résultat est là qui montre que le gouvernement togolais est déterminé à assurer la sécurité de ses ressortissants même au-delà de ses frontières.
Ce premier résultat obtenu, le Togo continuera son action afin que tous les otages soient libérés. Il mènera, avec toutes les autres Nations, une politique de fermeté à l'égard des ravisseurs et de ceux qui les soutiennent.
Là est le combat essentiel: éradiquer la prise d'otages comme instrument de la lutte politique ou de l'action mafieuse.
Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Grave accident à Lomé

Faits divers

Un accident spectaculaire a fait 3 morts jeudi à Lomé. Un camion a fauché plusieurs passants.

Du bon usage du SIG

Développement

Faute de collaboration entre les différents acteurs, le système d’information géographique (SIG) du Togo n'est pas performant.

ACP-UE : vers des partenariats régionaux

Coopération

Les pays ACP et l’Union européenne devraient débuter dans le courant du mois de septembre les négociations en vue de parvenir à un nouvel accord d’ici 2020.

Ethnique et chic

Culture

Le 10 août prochain, le designer Latif Kérim Dikéni présentera sa nouvelle collection hommes au cours d’une soirée organisée dans un grand hôtel de Lomé.