Eradiquer la prise d’otages

28/02/2011
Eradiquer la prise d’otages

L'otage togolais Alex Kodjo Ahonado (photo) qui avait été enlevé par Aqmi le 16 septembre 2010 à Arlit avec cinq Français et un Malgache, a été enfin libéré vendredi dernier.
Dés qu'il avait appris la nouvelle de l'enlèvement le président Faure Gnassingbé avait lancé une véritable mobilisation nationale pour obtenir cette libération. Il a reçu et apporté tout son soutien à la famille de l'otage. Il a fédéré les bonnes volontés nationales et internationales, publiquement et discrètement. L'appui de deux puissances amies, la France et le Niger a été également essentiel. Enfin le résultat est là qui montre que le gouvernement togolais est déterminé à assurer la sécurité de ses ressortissants même au-delà de ses frontières.
Ce premier résultat obtenu, le Togo continuera son action afin que tous les otages soient libérés. Il mènera, avec toutes les autres Nations, une politique de fermeté à l'égard des ravisseurs et de ceux qui les soutiennent.
Là est le combat essentiel: éradiquer la prise d'otages comme instrument de la lutte politique ou de l'action mafieuse.
Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.