Faire savoir, savoir-faire

28/06/2010
 Faire savoir, savoir-faire

L'art du gouvernement a ses règles contraignantes et précises. Le pouvoir promet à ses électeurs l'action. Il doit faire. Voilà pourquoi, il définit des programmes qui seront la partition de l'action.
Mais, dans ce domaine, la discrétion et la sobriété ne sont pas de mise. Le gouvernement doit faire savoir c'est-à-dire communiquer. Pour faire comprendre aux électeurs son action, pour valoriser ses réalisations.
Certes la communication ne peut tenir lieu d'action mais une action sans communication est comme un moteur sans électricité.
Enfin, l'habileté d'un gouvernement se mesure dans son savoir-faire, une alchimie complexe faite de méthode, de moyens, de choix du moment. Telle réforme sera acceptée par l'opinion en certaines circonstances et rejetée à d'autres moments.
Montesquieu au positif, Machiavel au négatif ont tenté de théoriser l'art politique. Mais la politique ne se laisse pas emprisonner dans des lois.Elle est à l'image de la vie multiforme et changeante.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.