G 20 moins l'Afrique

13/11/2008
G 20 moins l'Afrique

Les dirigeants du G20 qui rassemble sept économies avancées  (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et  Royaume-Uni), l'Union européenne et les principaux pays émergents  (Afrique du Sud, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Brésil,  Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Mexique, Russie et Turquie), vont se réunir samedi à Washington pour discuter de la crise  financière internationale.

Malgré ses demandes, l'Union africaine ne figurera pas parmi les invités. Pourtant , le président congolais Denis Sassou Nguesso, qui avait estimé mercredi "inacceptable" que l'Afrique ne soit pas invitée au sommet avait été mandaté par huit chefs d'Etat africains pour se rendre au sommet. Il avait, à juste titre, souligné que l'invitation faite à l'Afrique du Sud n'était pas suffisante celle-ci étant conviée, non pas au nom de l'Afrique, mais en tant que pays émergent. Cette absence de considération pour les pays africains qui sont les premiers à souffrir des effets de la mondialisation et de la crise financière n'est que le reflet d'une société internationale qui, comme l'ONU, s'est construite pour l'essentiel après la seconde guerre mondiale à une époque où la plupart des pays africains n'avaient pas encore accédé à l'indépendance et étaient représentés par leurs tuteurs coloniaux.

C'est une vision dépassée du monde qui doit être révisée  .

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Médecine chinoise pour combattre le paludisme

Santé

Près de 200.000 injections d’artéméther ont été offertes vendredi au ministère de la Santé par les autorités chinoises.

Avant-première au 2 février

Culture

L’acteur américain d’origine béninoise, Djimon Hounsou, présentera son nouveau documentaire consacré au vaudou le 10 décembre à Lomé.

La Chambre consulaire régionale va déménager

Uemoa

La Chambre consulaire régionale de l’UEMOA aura dans 30 mois un nouveau siège à Lomé.

La Chine va moderniser la télévision publique

Coopération

La Chine va financer pour 3,5 milliards de Fcfa la modernisation de la télévision publique (TVT) et dans une moindre mesure celle de Radio Lomé.