Hayatou, l’aveu

05/04/2010
Hayatou, l’aveu

On pouvait jusqu'ici se demander la raison de l'obstination du Président de la CAF Hayatou a l'égard du Togo.
Ses justifications bidonnées sentaient tellement faux qu'elles avaient du mal à convaincre. Il ne cessait en effet de répéter une justification absurde et mensongère.
Pour lui, en Angola, les Eperviers ont fauté. « Les Togolais sont venus par la route, sans prévenir, a-t-il déclaré au Figaro. Le règlement leur donnait l'obligation de venir par avion. Nous leur avons fourni 30 billets pour cela. Le matin de l'embuscade, nous avions les plans de vols de toutes les équipes, sauf le leur. La sécurité était totale dans la ville de Cabinda. L'attaque a eu lieu dans la brousse. »
Tout ceci est faux. Les Eperviers étaient sous la protection de la police angolaise et revenaient du Congo voisin. On ne fait pas des sauts de puce en avion.
Mais Hayatou vient de reconnaitre les motifs de son comportement. Le dictateur du football africain a reconnu que jamais il n’avait envisagé de reporter la CAN et ceci pour des raisons exclusivement financières : les engagements et les devoirs de la Confédération vis-à-vis des partenaires économiques.
« Nous ne pouvons pas gérer la CAF sur des bases émotionnelles », estime Hayatou. On nous dit : "Vous avez raison, mais il y a eu deux morts. Trois matchs ont sauté avec le retrait du Togo. Nous avons des sponsors et des télévisions qui ont signé des contrats pour un certain nombre de rencontres. Ils auraient pu nous demander des comptes pour le préjudice. .
En d'autres termes, Hayatou a fait prédominer l'argent sur le respect du aux morts et le souci de la justice.
Cet aveu sonne comme une condamnation sans appel de la position déviante de Hayatou.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !