Inquiétudes au Mali

12/12/2011
Inquiétudes au Mali

De nouveaux enlèvements d’occidentaux se sont produits au Mali. Ils sont revendiqués par Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) .L’instabilité s’est accrue dans la région avec l’explosion libyenne.

Le Mali mais aussi le Niger et  la Mauritanie connaissent une insécurité croissante .L’afflux d'armes issues du conflit libyen le retour au Mali et au Niger de milliers de combattants ayant servi le-régime de Mouammar Kadhafi fortement armés, ont renforcé l’insécurité dans cette région immense difficile à contrôler.

La fin prochaine - en avril 2012- du mandat du président Malien Toumani Toure crée également un vide politique dans lequel AQMI tente de s’infiltrer. Financée par des trafics en tous genres y compris le commerce de la drogue AQMI bénéficie aussi d’une certaine complaisance dans des cercles maliens.

Lors d’une réunion sur les crises au Sahel rapportée par LE MONDE l'ambassadeur de France à Bamako, Christian Rouyer,  a affirmé avec force "Comprenez bien que les principales cibles d'AQMI, ce ne sont pas les Occidentaux. Les Occidentaux pris en otage ne sont que des moyens pour se procurer des fonds. C'est vous qui êtes visés, votre mode de vie, votre islam modéré, vos traditions".

La vague islamiste qui a déferlé en Afrique du Nord prend des chemins différents au Sud du Sahara ,elle ne doit cependant pas être négligée.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.