Intensité

04/09/2008
Intensité

La visite cette semaine à Lomé du secrétaire d'Etat français à la coopération se situe dans un contexte particulier. Le Togo doit en effet faire face à des chocs qui pèsent fortement sur la politique de redressement qui a été engagée. Selon le FMI, il s'agit en effet d'un des cinq pays au monde les plus affectés par la hausse des prix des prix alimentaires et pétroliers. Par ailleurs, les violentes inondations survenues fin juillet ont occasionné d'importants dégâts qui ont détérioré les perspectives économiques.

Dans ce contexte, le ministre  a, au nom de la France, doublé le montant de l'aide au Togo et annoncé d'importantes remises de dette. Mais, cette visite a un sens essentiellement politique. La France se réjouit de l'évolution démocratique du Togo et elle veut tout faire pour que ces avancées ne soient pas compromises par l'assombrissement du climat économique. Chacun se rend en effet bien compte de la fragilité de la situation présente.

Le soutien de la France au Togo s'exprime, pour la première fois depuis la transition, avec cette intensité. Sans doute parce que les responsables français, échaudés par les crises que traversent les Etats africains, ont enfin compris que la politique et l'économie doivent avancer d'un même pas.

Koffi Souza    

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La bonne volonté ne suffit pas

Santé

Pendant deux jours, les responsables de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS) se concertent à Lomé pour élaborer un plan stratégique. 

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.