L’Afrique et la nouvelle situation libyenne

25/08/2011
L’Afrique et la nouvelle situation libyenne

L'Afrique du Sud a refusé le 24 aout, lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, de débloquer les avoirs libyens gelés par une résolution de l'ONU, comme le réclame Washington qui souhaite aider le Conseil national de transition (CNT). 

Les Etats-Unis ont indiqué qu'ils allaient demander un vote au Conseil de sécurité sur une résolution autorisant le déblocage de ces fonds. Avant de donner son accord pour débloquer les avoirs libyens, l'Afrique du Sud souhaite que le Conseil de Sécurité attende de savoir si l'Union africaine (UA) reconnaît ou non le CNT lors d'une réunion le 25.

Cette affaire illustre la dissonance qui s’est produite dès le début de l’opération de l’ONU entre les alliés occidentaux et l’Union africaine. Les premiers étaient partisans de la manière forte pour extirper le dirigeant libyen tandis que la seconde recherchait une voie plus consensuelle

Certes nombre de dirigeants africain qui avaient bénéficié de la manne financière libyenne  hésitaient à manifester de l’ingratitude à l’égard de leur sponsor.

 Mais, ce n’était pas la raison principale des hésitations de l’UA. La Libye est un pays à l’unité nationale fragile .Le problème n’est pas seulement d’éliminer un dirigeant mais de réfléchir aux nouvelles structures à mettre en place pour éviter la naissance d’une situation à l’irakienne avec des attentats constants et une expansion des tentations régionalistes.

Il faut présent aider à la naissance d’une Libye unitaire et démocratique. L’Union africaine peut puissamment y aider.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.