L’ONU entre le marteau et l’enclume

14/06/2012
L’ONU entre le marteau et l’enclume

La situation qui prévaut au Mali est grave. A Bamako le pouvoir constitutionnel intérimaire est contesté par les putschistes. Le Nord du pays est en état de sécession et voué à la dérive anarchiste de bandes rivales.

L’Union africaine s’est rapprochée de la CEDEAO et de l’UEMOA afin de demander l’aide de l’ONU pour l’envoi d’une force militaire destinée à rétablir un pouvoir légitime sur toute l’étendue du Mali.Jusqu’à présent, en effet, toutes les tentatives de médiation se sont révélées vaines et, si on ne veut pas que l’anarchie prenne racine, il faut agir vite.

Mais on comprend que les différents acteurs hésitent avant de se décider et cherchent le concours de l’ONU.

La cohérence n’est pas totale dans les revendications africaines. Nul ne conteste que la situation actuelle trouve en partie sa source dans l’action militaire de l’ONU en Libye. En déstabilisant le régime libyen, l’ONU a créé les conditions d’une vacance d’autorité qui a lâché dans la nature des bandes puissamment armées L’Union africaine s’est, à l’époque opposée aux modalités de l’intervention onusienne. Voici qu’à présent elle sollicite le renfort de l’organisation de Manhattan pour mener une opération militaire au Mali. Mais la contradiction n’est qu’apparente C’est une façon de rappeler à l’Onu que la situation actuelle est la conséquence des conditions dans lesquelles a eté engagée l’opération libyenne. Mais, l’ONU estime qu’il faut réfléchir à deux fois avant de se lancer au Mali dans une guerre des sables qui exige des moyens importants.

On verra dans les prochaines semaines si l’ONU, qui en a sans doute trop fait en Libye, est disposée à en faire assez au Mali.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.