L’éducation contre l’extrémisme

18/02/2015
L’éducation contre l’extrémisme

La condamnation sans réserves des actes barbares ne suffit pas

Un centre culturel et une synagogue attaqués au Danemark, 21 coptes d’Egypte la gorge tranchée par les djihadistes en Libye, des dizaines de tombes profanées en Alsace dans un cimetière juif, les dégradations  dans le cimetière catholique d'un village du Calvados, à Tracy-sur-Mer,  l’insécurité grandissante au Nigeria, au Cameroun, au Mali, au Niger ou au Tchad : l’assaut des évènements est tel que la communauté internationale parait être sonnée comme un boxeur dans les cordes. Tous ceux qui croyaient en un monde angélique et pacifique se terrent tandis que la grande masse des citoyens réclame sécurité et protection.

Dans ces tragiques circonstances, la condamnation sans réserves de ces actes barbares ne suffit pas. Il faut encore et toujours en appeler aux valeurs humanistes qui sont le fondement des sociétés civilisées

Le respect de toutes les opinions et de toutes les croyances, la protection de toutes les religions et sociétés de pensée, le respect rigoureux de-là laïcité de l’Etat seul rempart contre les extrémismes, la stricte observation des vertus civiques perverties par une société qui a érigé la permissivité en norme de comportement.

Au moment où nos sociétés réfléchissent sur les voies et moyens d’endiguer l’extrémisme, elles doivent remettre l’éducation au premier plan de leur recherche.

Une éducation libérale mais exigeante, ouverte mais respectueuse des disciplines collectives et des vertus civiques, tolérante mais imperméable au désordre.

C’est dans l’école et par l‘éducation que se refonderont nos démocraties.

 

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).