L'incompréhension de Lisbonne

13/12/2007
L'incompréhension de Lisbonne

L'important sommet Europe Afrique de Lisbonne marque une nouvelle étape dans les rapports entre les deux continents. Progressivement, l'Afrique prend conscience de son unité et de ses potentialités. Elle n'accepte plus d'être traitée comme un mineur non émancipé que les parents européens détenteurs de la vérité révélée sont chargés de guider sur la bonne voie.

L'irritation africaine s'est marquée sur deux terrains.En se prononçant pour l'invitation du président Mugabe du Zimbabwe, les Africains ont moins voulu justifier la politique du vieux dirigeant que montrer qu'il n'appartient pas à l'Europe de dresser des portraits de respectabilité des dirigeants du continent noir ou d'imposer à la place des populations locales des modèles de gouvernement.

Même divergence pour les rapports commerciaux. En donnant l'impression, pour établir les nouvelles relations entre l'Europe et l'Afrique, de jouer à diviser les pays au lieu de traiter avec les institutions interafricaines les fonctionnaires européens ont irrité.

L'Europe a encore beaucoup à faire pour se départir de son complexe de supériorité. Alors et surtout qu'émerge progressivement une nouvelle classe de dirigeants africains modernes et compétents qui n'acceptent pas d'être considérés comme des élèves retardés.

Koffi SOUZA

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.

Pas suffisant pour être qualifié

Sport

Malgré sa victoire dimanche à Lomé face au Gabon (2-1), le Togo dit adieu au second tour des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans.

L'ambassadeur américain n'hésite pas à donner de sa personne

Environnement

L’ambassadeur du Togo à Lomé, David Gilmour, est un homme de terrain. Il l’a prouvé samedi en participant à l’opération ‘plage propre’.

L'UL n'est pas Harvard, mais ...

Tech & Web

En 2004, Mark Zuckerberg étudiant à Harvard, crée The Facebook, un réseau social inter-universités.  En 2018, l'UL lance Rescoul.