L'incompréhension de Lisbonne

13/12/2007
L'incompréhension de Lisbonne

L'important sommet Europe Afrique de Lisbonne marque une nouvelle étape dans les rapports entre les deux continents. Progressivement, l'Afrique prend conscience de son unité et de ses potentialités. Elle n'accepte plus d'être traitée comme un mineur non émancipé que les parents européens détenteurs de la vérité révélée sont chargés de guider sur la bonne voie.

L'irritation africaine s'est marquée sur deux terrains.En se prononçant pour l'invitation du président Mugabe du Zimbabwe, les Africains ont moins voulu justifier la politique du vieux dirigeant que montrer qu'il n'appartient pas à l'Europe de dresser des portraits de respectabilité des dirigeants du continent noir ou d'imposer à la place des populations locales des modèles de gouvernement.

Même divergence pour les rapports commerciaux. En donnant l'impression, pour établir les nouvelles relations entre l'Europe et l'Afrique, de jouer à diviser les pays au lieu de traiter avec les institutions interafricaines les fonctionnaires européens ont irrité.

L'Europe a encore beaucoup à faire pour se départir de son complexe de supériorité. Alors et surtout qu'émerge progressivement une nouvelle classe de dirigeants africains modernes et compétents qui n'acceptent pas d'être considérés comme des élèves retardés.

Koffi SOUZA

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CAN 2017 : tirage au sort le 19 octobre

Sport

Les têtes de série pour la Coupe d'Afrique des nations 2017 ont été désignées mardi. Le Togo se trouve dans le Pot 4 avec l'Ouganda et le Zimbabwe, notamment.

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.