La force tranquille du bâtisseur

25/04/2016
La force tranquille du bâtisseur

Le président Faure Gnassingbé

On reproche assez souvent au Président togolais son extrême discrétion. Il déteste la mousse fragile de la communication, les annonces tonitruantes non suivies de réalisations.

Les grandes œuvres ne se réalisent ni en un jour ni en un mandat .Il faut laisser du temps au temps pour inscrire les changements dans le marbre de la civilisation. La continuité vaut mieux que l’éphémère.

En ces festivités du 56 eme anniversaire de l’indépendance du Togo, voici cependant que se révèle dans toute sa dimension la force tranquille du bâtisseur.

Le  ciel , la terre et la mer sont apprivoisés et mis au service du Togo nouveau :un aéroport ultramoderne, ,des réalisations portuaires qui placent le port de Lomé au premier rang dans la région, des équipements routiers modernes et performants.

Tous ces équipements sont  destinés à permettre l’expansion des emplois et constituent des pas décisifs vers l’émergence. Fruits du travail collectif, ils sont placés sous la sauvegarde de tous.

On comprend alors la méthode Faure : préférer les réalisations aux promesses, donner à voir plutôt qu’à rêver.

La force tranquille du bâtisseur imprime une marque indélébile sur l’espace économique togolais et le fortifie sur la scène internationale.

Koffi SOUZA

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.