La générosité des migrants

06/04/2008
La générosité des migrants

Les phénomènes migratoires ne sont pas une chose récente. Mais les moyens de transport modernes les ont accélérés et les ont rendus également plus aisés à identifier et à quantifier. Par ailleurs, les médias ont diffusé l'image des pays riches et ont accéléré les tentatives de départ. On a l'habitude de disserter sur les conséquences défavorables de ces départs et sur les drames que génèrent les transferts clandestins de populations. N'oublions pas cependant les conséquences positives de ces mouvements.

Les diasporas contribuent fortement au financement des économies locales. Les transferts financiers des migrants vers leurs pays d'origine sont considérables. Ils financent leurs parents, prennent soin des personnes âgées, supportent les chômeurs, construisent dans leurs villages. Selon la Banque Mondiale, plus de 80– milliards de dollars sont ainsi officiellement transférés chaque année. Et si on tient compte des circuits informels, il faut doubler ou même tripler cette somme.Ainsi l'Afrique au sud du Sahara reçoit chaque année plus de 4 milliards par cette voie

Tous les secteurs économiques bénéficient de ces transferts et notamment l'éducation, la santé, la construction.

La solidarité africaine n'est pas un vain mot et l'Afrique doit manifester toute sa reconnaissance à sa diaspora .

Koffi SOUZA

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.