La justice et le pardon

21/04/2011
La justice et le pardon

Lorsque s’achève un grave conflit comme celui que vient de connaître la Côte d’ivoire se pose toujours le choix difficile entre la justice et le pardon.
La justice est la règle parce qu’il est normal que les auteurs de crimes et de délits soient sanctionnés. La justice n’a pas seulement des vertus punitives. Elle a également un caractère pédagogique. La lourdeur de la sanction dissuade la répétition des actes réprimés.
Le pardon a une  autre efficacité. Il évite les déchirures, permet de tourner la page d’épisodes sanglants. Il ouvre toutes grandes les portes de l’avenir. Tous les Etats ont connu leurs lois d’amnistie pour restaurer la fraternité entre les citoyens.
La tendance actuelle est de privilégier la justice sur le pardon. Avec même , pour les crimes les plus graves, l’impossibilité pour les Etats qui ont consenti à la compétence de la Cour pénale internationale d’accorder le pardon.
Tout est cependant question d’appréciation. Il y a des cas dans lesquels il faut que la justice passe. Il ya d’autres cas dans lesquels il vaut mieux que l’apaisement s’impose.
Il reste qu’en toute hypothèse les Etats qui ont connu des fractures meurtrières ont intérêt  à analyser les causes des problèmes qu’ils ont traversés. L’utilité des commissions Justice et Réconciliation n’est plus à démontrer. Elles permettent, à travers une analyse approfondie des épreuves, de tracer les sillons d’une moisson de renouveau.
Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !