La naissance du Sud-Soudan

11/07/2011
La naissance du Sud-Soudan

Après des décennies de combats fratricides, deux millions de morts et, enfin, un referendum populaire, le cent-quatre-vingt-treizième Etat du monde, le cinquante-quatrième Etat africain-le SUD-Soudan est né. Ainsi est consommée la partition du Soudan désormais divisé en deux Etats le Soudan du Nord musulman et le Sud-Soudan animiste et chrétien.

On ne sait s’il faut s’en féliciter ou s’en inquiéter. En effet, tous les Etats africains ont leurs provinces sécessionnistes et leurs velléités indépendantistes.

Mais, à tout prendre, dès lors que les populations n’arrivent plus à cohabiter dans un même Etat mieux vaut, à titre exceptionnel, autoriser la partition plutôt que de maintenir indéfiniment une guerre civile. Rappelons-nous, en 1947, la partition de l’Inde en raison de l’hostilité des communautés sikhes et hindoues d’une part, et musulmane d’autre part, qui conduisit à la naissance du Pakistan. 

Le problème est que la partition laisse subsister des conflits territoriaux--comme la question du Cachemire entre l’inde et le Pakistan ou celle d'Abyeie entre les deux Soudan-t que l’hostilité continue à se manifester aux frontières. Le partage des ressources aquifères ou du sous-sol pose également problème. Enfin, est-il normal qu’un siècle qui devrait être celui des lumières et de la transparence s’enferme dans les obscurantismes ethniques ou religieux ?

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !