La nouvelle rumeur de Lomé

29/03/2011
La nouvelle rumeur de Lomé

A Lomé, comme dans d’autres villes de l’intérieur, de très importants travaux d’urbanisation sont en cours : réfection des routes, assainissement des canaux, protection contre  les inondations.
La Ville de Lomé est ainsi un gigantesque chantier. Même s’ils pestent contre les problèmes temporaires que ces travaux occasionnent, les Loméens n’en sont pas moins fiers de voir leur ville s’embellir et se « civiliser ».Ils craignent secrètement que l’arrivée de la saison des pluies ne compromette la bonne poursuite des travaux.
C’est sans doute cette crainte qui est à l’origine de la nouvelle rumeur de Lomé à laquelle de nombreux citoyens croient dur comme fer. Les entrepreneurs de travaux publics auraient trouvé un moyen pour s’entendre avec le ciel et faire en sorte que les pluies soient retardées ! Ils auraient réussi à emprisonner la pluie ou comme le dit la rumeur à «  l’attacher ».
Aucun argument rationnel ne peut convaincre les adeptes de cette rumeur.
Il faudra sans doute attendre que les larmes du ciel recommencent à couler pour que la rumeur s’éteigne.
A moins que l’arrivée des pluies ne donne naissance à une nouvelle croyance : les travaux ont dérangé les esprits malins qui ont rompu le pacte conclu avec ces «diables » que sont les entrepreneurs de travaux publics.
Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.