La nouvelle rumeur de Lomé

29/03/2011
La nouvelle rumeur de Lomé

A Lomé, comme dans d’autres villes de l’intérieur, de très importants travaux d’urbanisation sont en cours : réfection des routes, assainissement des canaux, protection contre  les inondations.
La Ville de Lomé est ainsi un gigantesque chantier. Même s’ils pestent contre les problèmes temporaires que ces travaux occasionnent, les Loméens n’en sont pas moins fiers de voir leur ville s’embellir et se « civiliser ».Ils craignent secrètement que l’arrivée de la saison des pluies ne compromette la bonne poursuite des travaux.
C’est sans doute cette crainte qui est à l’origine de la nouvelle rumeur de Lomé à laquelle de nombreux citoyens croient dur comme fer. Les entrepreneurs de travaux publics auraient trouvé un moyen pour s’entendre avec le ciel et faire en sorte que les pluies soient retardées ! Ils auraient réussi à emprisonner la pluie ou comme le dit la rumeur à «  l’attacher ».
Aucun argument rationnel ne peut convaincre les adeptes de cette rumeur.
Il faudra sans doute attendre que les larmes du ciel recommencent à couler pour que la rumeur s’éteigne.
A moins que l’arrivée des pluies ne donne naissance à une nouvelle croyance : les travaux ont dérangé les esprits malins qui ont rompu le pacte conclu avec ces «diables » que sont les entrepreneurs de travaux publics.
Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Nicoué Broohm : 'Il faut que la raison l'emporte'

Social

Le gouvernement a réaffirmé mardi son attachement à la poursuite des négociations avec les centrales syndicales et, notamment, avec la STT.

Energie en Afrique : Borloo branche sa fondation

Développement

Jean-Louis Borloo a présenté mardi à Paris sa fondation pour l'énergie en Afrique. Il avait rencontré Faure Gnassingbé en janvier dernier.

L’UE aide le Togo à s’approprier son processus de développement

Coopération

Le XIe Fonds européen de développement (FED) vient d’entrer en vigueur. L'enveloppe accordée au Togo a fortement augmenté : +35% à 216 millions d’euros.

Un défi sanitaire et de gouvernance

Santé

Le Togo se félicite de la riposte nationale et internationale qui a permis de lutter efficacement contre Ebola. Mais que faire maintenant pour aller de l’avant ?