La pluie et les citoyens

09/07/2009
La pluie et les citoyens

Le pouvoir politique, contrairement aux idées reçues, ne fait pas la pluie et le beau temps. Il n'empêche : devant les pluies diluviennes qui touchent le Togo et particulièrement la ville de Lomé, le gouvernement a pris à bras le corps dans la mesure des possibilités la protection des populations touchées par les inondations.

Il s'agit d'aider à l'évacuation des personnes se trouvant dans les zones touchées.Il s'agit aussi de prendre toutes les mesures sanitaires pour prévenir la propagation des maladies liées à cette situation catastrophique comme le cholera ou le paludisme.

Quant à  la ville de Lomé, elle pose des problèmes spécifiques : il faut poursuivre un programme de grands travaux avec des stations de pompage et des bassins de rétention. Des moyens importants ont été engagés pour initier ce programme qui se développera sur plusieurs années.

Mais, minorer les conséquences des inondations suppose aussi le concours des populations et un appel à  leur sens des responsabilités Ne pas construire dans les zones inondables. Ne pas charger excessivement les véhicules pour éviter de défoncer les routes. Cesser de jeter par terre tous ces plastiques noirs qui obstruent les canalisations.

Il faut que les citoyens s'aident pour que l'Etat soit en mesure de les aider.

 

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.