La responsabilité de la CAN

14/01/2010
La responsabilité de la CAN

Au moment ou le Togo pleure dans le recueillement ses morts dans l’attaque du Cabinda , des documents viennent mettre en cause sévèrement les organisateurs de la compétition. On avait déjà été choqué par l’étrange voire inadmissible politique de communication de la direction de la CAN.
En effet, celle-ci au lieu de présenter ses excuses avait tenté de s’exonérer de toute responsabilité en invoquant que la délégation togolaise aurait du se faire poser en avion….sans doute sur le stade …au lieu d’emprunter un bus encadré par la police angolaise. Argument fallacieux.
Mais il y a plus. Danny Jordaan, le président du comité d'organisation de la Coupe du monde 2010 a mis en cause les autorités angolaises. Selon lui, le pays organisateur de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) a une responsabilité directe dans l'attaque subie vendredi par la sélection togolaise dans l'enclave de Cabinda. Pour Jordaan, l'Angola connaissait « les risques d'attaques terroristes » sur son sol et les responsables de la Confédération africaine de football (CAF) étaient au courant de la menace terroriste.
Une lettre reçue par la CAN le 5 novembre 2009 et émanant des dirigeants du mouvement séparatiste prévenait clairement : « Nous dénonçons l'organisation de la CAN 2010 par l'Angola sur le sang du peuple cabindais » En autorisant l'Angola à disputer les matches du groupe B à Cabinda, les responsables du football africain ont donc agi avec légèreté.
Non seulement donc le Togo n’a commis aucune faute mais il est, aussi, en situation de demander réparation des irréparables dommages subis.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les voies vers l'émergence

Développement

Le Togo s’est doté d’un nouveau Plan national de développement (PND) en phase avec les objectifs de développement durable (ODD).

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Gestion externe des hôpitaux publics

Santé

Le Togo s’est lancé dans une politique de gestion externe des hôpitaux publics. L’objectif est de parvenir à meilleure qualité des soins.

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.