La stratégie maximaliste de l’opposition et les grandes puissances

08/10/2012
La stratégie maximaliste de l’opposition et les grandes puissances

Dans une importante intervention à l’occasion de la fête de la réunification allemande l’ambassadeur d Allemagne, Monsieur joseph Weiss a, avec clairvoyance, porté une appréciation importante sur la situation politique togolaise.

Celle-ci est marquée depuis quelques mois par  la déviation de l’opposition maximaliste togolaise qui peut se caractériser par les éléments suivants.

-refus du dialogue démocratique en opposant des préalables avant tout débat  alors que c’est par la libre discussion que se forgent les compromis

-tentative de porter le débat politique à l’extérieur du Togo en demandant des médiateurs internationaux plutôt que de discuter dans le cadre national,

-tentative de salir l’image du du pays à l’extérieur en diffamant ses dirigeants, en tentant de pourrir  sa gouvernance

-volonté de provoquer des affrontements de rues en ne respectant pas les règles relatives à la liberté de manifestation

-violation des règles relatives à l’état de droit en appelant à l’insurrection en infraction avec la constitution .Tout se  passe comme si cette opposition extrémiste souhaitait provoquer des   affrontements sanglants pour gagner le pouvoir

-Contacts pris pour essayer de provoquer des divisions dans les forces de sécurité

Cette politique de l’opposition extrémiste appuyée par des écrits et des propos violents et diffamatoires est à l’opposé d’un débat démocratique qui suppose le respect des principes de libre discussion.

Elle est rejetée par la principale force de l’opposition l’UFC dont le président Gilchrist Olympio a passé un  accord de gouvernement avec la majorité.  Celui- ci vient de préciser qu’il fallait dans un sursaut citoyen transcender les barrières partisanes pour sauver le Togo avant d’indiquer que le choix de son parti de participer au gouvernement a contribué, depuis 2 ans, à ramener l’apaisement.

«C’est cette dernière option qu’a retenue l’UFC en acceptant de signer l’accord historique du 26 mai 2010, ouvrant ainsi, de nouvelles perspectives«  convaincue qu’elle a toujours été que le seul développement permettra de satisfaire les populations ". C’est dans les élections législatives que l’UFC place ses espoirs ;

Mais j’en reviens aux propos de l’ambassadeur allemand sur l’attitude de l’opposition extrémiste en précisant

« Je suis particulièrement frappé et déçu par le manque de communication entre des gens qui se connaissent tous. Je suis attristé par l’absence d’un dialogue qui mérite ce nom et par la rupture de confiance au sein de la classe politique. Renvoyer la faute aux autres, camper sur des positions maximalistes sans essayer de comprendre celles de l’interlocuteur, une politique de chaise vide : tout cela mène à l’impasse politique », a déclaré M. Joseph Weiss, dans son discours.

Selon lui, cela ne correspond pas aux attentes de la population. "Quand je vois la pauvreté accablante à l’intérieur du pays et les vrais soucis de la population, une population qui ne comprend rien de ces disputes politiques des partis …"

Un appel à la raison et à la sagesse qui devrait être entendu par tous ceux qui placent l’intérêt du peuple togolais au dessus de leurs intérêts personnels .

Dans une démocratie, le pouvoir est au bout du bulletin de vote  et non dans le drame de la violence.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.