Le CST se déchire

16/09/2013
Le CST se déchire

Les partis regroupés dans le CST sont allés aux élections au Togo sous une bannière commune : celle du CST.

Voici cependant qu’au  moment de constituer un groupe parlementaire le front commun se déchire dans une  lutte pour le leadership.

Pour l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), parti membre du CST, ce n‘est pas  le CST qui a été aux élections ; mais ses  partis politiques membres de façon autonome. Eric Dupuy, au micro de Kanal Fm précise, les partis politiques membres du CST étaient aux dernières législatives de façon autonome. « Nous sommes allés sous nos propres identités. L’ANC a fait campagne en tant qu’ANC, OBUTS a fait campagne en tant qu’OBUTS, le PSR a fait campagne en tant que PSR et dans toutes les déclarations faites à cette époque, on n’a jamais dit que le CST a fait ceci ou cela », a-t-il déclaré. 

En conséquence, l’ANC est fondée à, constituer un groupe parlementaire sous sa bannière.

Cette prétention soulève l’hostilité des autres membres de la coalition. Pour  la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH), membre de ce collectif, il est faux de dire que  les partis membres du CST ont allés aux élections en rangs dispersés. Pour le président de la LTDH, c’est bien le CST en tant qu’entité qui figurait aux élections.

Même objection de la part d’OBUTS. Pour Agbéyomé Kodjo : "Le CST ne peut être détouré au profit d’une ambition hégémonique dans le mépris des autres composantes en son sein et sans leur consentement".

Ainsi se trouve posé sous la présente législature un problème semblable à celui qui était né  dans la précédente Assemblée. Les partisans de Fabre élus sous la bannière de l’UFC souhaitaient s’en détacher et constituer un groupe ANC. A présent, les mêmes partisans de Fabre élus sous la bannière CST  désirent se constituer en groupe sous le sigle ANC.

Le problème est plus sérieux qu’une question d’appellation. Il se pose la question du mandat reçu du corps électoral qui a voté CST et qui se retrouverait représenté par l’ANC.

C’est une lutte pour le leadership à l’intérieur de l’opposition qui a surgi et qui n’est pas sur le chemin de l’apaisement.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé. 

Business angels au chevet des start-up togolaises

Tech & Web

Belle opportunité pour les startups togolaises en quête de financement. Une plateforme leur permet de rechercher des investisseurs.

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.

Les adieux de Gakpé aux Eperviers

Sport

Serge Gakpé a annoncé jeudi qu'il prenait sa retraite internationale. Le Togolais évolue actuellement au Chievo de Vérone.