Le Mali sous protection de l’ONU ?

08/02/2013
Le Mali sous protection de l’ONU ?

L’intervention française au Mali est une phase temporaire. Elle est destinée à permettre le déploiement des forcer africaines dans le cadre de l’ONU.

LA FRANCE EN PREMIERE LIGNE

Pour éviter que l’ensemble du pays ne tombe dans les mains des terroristes, la France, sous le coup de l’urgence, a été conduite à intervenir seule au Mali. Il s’agit d’un effort matériel et humain considérable. L’intervention militaire française au Mali commencée le 11 janvier a déjà coûté 70 millions d’euros à la France. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a fait le point, sur l’aspect financier de l’opération Serval. 50 millions d'euros ont été dépensés pour transporter les 4 000 soldats et leur équipement en Afrique.10 000 tonnes de matériel  ont été acheminées en quinze jours. La France débourse par jour 2,7 millions d'euros.

Mais cette intervention d’urgence n’est pas destinée à se perpétuer

La France a demandé au Conseil de sécurité des Nations unies de préparer l'envoi d'une force de maintien de la paix. François Hollande a, pour sa part, confirmé la réduction des troupes françaises au Mali à partir du mois de mars.

L’AFRIQUE ET LE CONFLIT MALIEN

Le Conseil de sécurité de l’ONU a validé le déploiement d’une force internationale au Mali, dans un vote le jeudi 20 décembre à New York. La résolution autorise le déploiement de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma) pour un an.Dans le cadre de cette résolution des troupes africaines ont été déployées ou sont en voie de l’être.

Il faut remarquer que les délibérations ont été longues : trop de réunions et pas assez d’action. Mais les difficultés sont en voie d’être résorbées. Reste à régler l’importante question du financement par l’Onu car les pays africains n’ont pas les moyens de supporter le coût de l’opération.

LA RECONSTRUCTION DU POUVOIR MALIEN

A terme rien ne sera possible sans une reconstruction démocratique du pouvoir au mali. Celle-ci suppose l’éradication des réseaux mafieux vivant du trafic de drogue qui ont pollué les dernières phases de la présidence d’ATT. Elle exige aussi la redéfinition de nouvelles bases pour une union nationale qui reconnaisse la personnalité du peuple touareg sans remettre en cause l’unité du Mali.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.